The Low-Coste Innovation Blog welcomes YOU


Welcome to the digital era of biology (and to this modest blog I started in early 2005).

To cure many diseases, like cancer or cystic fibrosis, we will need to target genes (mutations, for ex.), not organs! I am convinced that the future of replacement medicine (organ transplant) is genomics (the science of the human genome). In 10 years we will be replacing (modifying) genes; not organs!


Anticipating the $100 genome era and the P4™ medicine revolution. P4 Medicine (Predictive, Personalized, Preventive, & Participatory): Catalyzing a Revolution from Reactive to Proactive Medicine.


After low-cost airlines (Ryanair, Easyjet ...) comes "low-cost" participatory medicine. Some of my readers have recently christened this long-lasting, clumsy attempt at e-writing of mine "THE LOW-COSTE INNOVATION BLOG". My name's Catherine Coste. I've earned myself two MIT digital diplomas: 7.00x and 7QBWx. Instructor: Eric Lander PhD.

My motto: Go Where You Are Celebrated, Not Where You Are Tolerated.

I love Genomics. Would you rather donate your data, or... your vital organs?

Audio files on this blog are Windows files ; if you have a Mac, you might want to use VLC (http://www.videolan.org) to read them.

Concernant les fichiers son ou audio (audio files) sur ce blog : ce sont des fichiers Windows ; pour les lire sur Mac, il faut les ouvrir avec VLC (http://www.videolan.org).


Appel à témoignage - Please share your experience - Teilen Sie Ihre Erfahrungen mit ! Don d'organes - Organ Donation - Organspende :


Appel à témoignage : lettre ouverte aux proches confrontés à la question du don d'organes (lire)

Please share your experience : letter to the attention of next-of-kin of donor-eligible individuals (read)

Im Krankenhaus oder in der Klinik wurden Sie nach dem mutmasslichen Willen Ihres Verwandten gefragt : ob er oder sie sich für Organspende ausgesprochen habe. Bitte teilen Sie Ihre Erfahrung mit ! (lesen)

Avertissement :

Merci de ne PAS poster de messages concernant la vente d'un organe et comportant des coordonnées téléphoniques, e-mail, etc. La loi française interdit la vente d'organes.

ICI LONDRES. LES CHIRURGIENS PARLENT AUX CHIRURGIENS. VIDEO DE JUIN 2013 SUR YOUTUBE : http://youtu.be/peHJg4taa1I

iNnovation iN Health?!...

Medicine 2.0 does not mean Charlatanism 2.0. If Charlatanism 2.0 were to replace Medicine 2.0, we would be left with just Charlatanism 1.0.  Not exactly the best we can expect for our health...

I've tried to talk about innovation to some physicians.  To little avail, since I got busted.  So I thought I'd write this blog... and sing... for a start... with my good friends Phineas and Ferb...



Anyway, accoding to some experts, technology will replace 80% of Docs.

"Health care must be more data driven and about wellness, not sick care.
Eighty percent of doctors could be replaced by machines." 

Now this here ain't no Phineas or Ferb talk, and this ain't Avatar... I'm quoting Mr. Vinod Khosla, co-founder of Sun Microsystems, speaking this summer at the "Health Innovation Summit" hosted by Rock Health in San Francisco.... "Like many others in the conference, Mr. Khosla believes that giving consumers more opportunities, access, and choice to information about themselves and their bodies would empower them to do the right thing." (source)

Dr. Atul Gawande (Harvard Med School, Boston) recently said medicine needs pit crews where today we have lonesome cowboys (Doctors working... alone). (Read).  Mr. Khosla says... just the same. (Read). So we do have a consensus in sight: Doctors need to "treat the patient, not the CT Scan" (read).

Réaction de Jean-Michel Billaut (Atelier Numérique BNP Paribas) :"Un médecin de Harvard a dit que nous avons besoin de trouver d’autres solutions, plus performantes, pour pratiquer la médecine, avec 'moins de cowboys solitaires et davantage d’écuries de Formule 1'. Il a bien raison." (Mai 2012).

"La fin des mandarins/toubibs vaudous/sorciers (on dirait "diafoirus" en France) ? Remarquez que comme il n'y aura plus de toubibs dans nos campagnes c'est certainement une bonne chose... non ? Et comme nos élites 1.0 ont en plus mis sur pied un numerus clausus des 'biologiques médicaux' c'est aussi bien non ? J'ai rencontré une fois Monsieur Vinod... C'est pas un gars qui a fait l'ENA... 
Les docteurs, patients et des sociétés investissent dans les systèmes d'information en santé ... Le 'crowdfundig' s'immisce dans la e-santé... aux USA s'entend ..."  
==> http://www.medstartr.com

(Propos recueillis sur Facebook, 01/09/2012).

Mon commentaire au débotté : En ce moment, y a de l'ambiance dans ma famille (@ New York) : le fils de mon cousin, un beau brun "teenager", avait bu un peu trop de bière avec ses potes un vendredi soir de début août ... la petite cuite a viré à la gastro ... Un de ses potes a montré à l'infortuné malade abonné aux toilettes des images sur l'Internet, jouant les toubibs 2.0 : "Tu es certainement malade parce que tu as des parasites à l'estomac. Il faut vite les faire enlever, sinon tu vas avoir un cancer à l'estomac." Notre "teenager" a été très impressionné par ce diagnostic catégorique et a demandé à être conduit aux urgences ... comme la scène se passait dans la maison de vacances du New Jersey, à côté de NY, on a été aux urgences d'un service hospitalier du New Jersey ... Là, un toubib compétent a expliqué à l'ado qu'il n'avait rien d'autre qu'une bonne cuite qui a tourné à la gastro ... pas de quoi en faire un drame ... Penser à boire un peu moins de bière la prochaine fois ... Mais les ados peuvent être têtus ... celui de ma petite histoire a exigé quelques preuves à l'appui ... en passant par l'imagerie médicale ... Quelques tensions dans la famille ... Mais au moins on a appris que : médecine 2.0 ne veut pas dire charlatanisme 2.0 ... Si on remplace la médecine 2.0 par le charlatanisme 2.0, il ne restera plus que le ... charlatanisme 1.0. Pas vraiment ce dont on rêverait pour notre santé à tous ...

S@nté : "Le stéthoscope est mort, vive l'iPhone !" Jeunisme ou changement d'élite ?

S@nté : Et si le stéthoscope était remplacé par l'iPad ou l'iPhone ? Jeunisme ou changement d'élite ? Et si la s@nté (avec Internet @ très haut débit) conduisait à un monde plat (plus de Grands Chefs à Plumes) ? ... 

Vous allez peut-être me dire que je fais du jeunisme, mais le fait qu'en Gaule 99% des médecins affiliés à des commissions gouvernementales en e-santé (systèmes d'information en santé) soient des médecins chenus (à la retraite ou proche de celle-ci)  - et uniquement des hommes - me laisse perplexe. Qui cherche et porte l'information santé dans la famille ? Cherchez la femme. Qui est "digital native" et qui ne l'est pas ? C'est là où vous allez me dire que je fais du jeunisme : ceux qui sont nés avec les nouvelles technologies du numérique sont nés après 1980 ...

Ce matin, regardant sur mon ordinateur l'activité du groupe de discussion "Télémédecine" sur le réseau social professionnel LinkedIn, je lis ceci- article fort intéressant, que je vous invite à lire :

"Le remplacement du Stéthoscope par le mobile est-il pour demain ?"

Réponse du Dr. Pierre Simon, Président de l'Association Nationale de Télémédecine : "Le stéthoscope est déjà remplacé par l’échocardiographie, l'échodoppler, etc.. Je ne pense pas qu'il renaisse avec une technologie numérique." J'ai mis exprès la photo de M. Simon, pour que vous puissiez voir s'il appartient à la catégorie des "digital natives" ou non ...

En lisant ces quelques lignes, je me dis : "Il n'a rien compris" ...

Je vais pour répondre, et tombe alors sur l'excellente réplique de Pierre Desmarais, avocat : "Stricto sensu, c'est plutôt pour aujourd'hui. Le MIT vient de mettre en ligne une application pour iPhone qui peut prendre le pouls simplement en utilisant la caméra." BOUM ! Y aurait-il du changement d'élite (passage du 1.0 au 2.0) dans l'air ? C'est ce que l'@nthropologue Jean-Michel Billaut (Président fondateur de l'Atelier Numérique BNP Paribas) prévoit : lire ici, ainsi que les commentaires ...

Je vais ensuite sur Facebook (réseau social pas forcément à visée professionnelle) et tombe ainsi sur cet "appel" de M. Jean-Michel Billaut aux "Mandarins et Mandarines" : "Madarins gaulois, Mandarines (?) gauloises ... Alors vos collègues Américains s'y mettent ... et vous ?"
==> http://medcitynews.com/2012/08/four-ways-tablets-and-mobile-content-management-can-make-doctor-visits-better-for-patients/
Im@ge : "Juste après dresseuse d'ours" ("les histoires brutes et non romancées d'une jeune généraliste")

Connaissez-vous Morrigane Boyer from Arles ? L'animé en 3D "à la française"

Je souhaite vous faire connaître cette petite animation réalisée par Morrigane Boyer et quelques autres étudiants de SUPINFOCOM... Je trouve cela remarquable...


A la française / Supinfocom from Supinfocomgroup on Vimeo.

Morrigane m'a dit ce matin qu'elle se préparait à aller travailler à l'étranger ... elle vient de sortir major de promotion ... voir son CV (fichier PDF) ... Le fait est que beaucoup d'étudiants en "animés" et autres images en 3D sont très bien formés en France, mais, faute de boulot à la hauteur de leurs ambitions (ou de boulot tout court), ils partent exercer leurs talents aux USA (et de plus en plus en Asie ?) Finalement, ce petit bout de film représente bien la société française ... actuelle. Avec en plus, la petite touche gauloise : le fier coq se barrant par une porte dérobée, avec la grosse poule, pour ...  

Franck Nouyrigat, "CTO" et "co-founder" de "Start-up weekend" (Seattle, USA) :

"More seriously, you know already my passion for robotics and 3D Printing and biotechnology :) The first country to move is the first country to win... We still have a couple of years before this revolution will be mature enough to become obvious to the mass, but yes, it's going to be a surprise for a lot of people, like, I guess, labor being replaced by machine during the industrial revolution... France did not move first at that time, and that's what have cost us our empire - We also screwed up with "la révocation de l'édit de Nantes par notre vraiment pas éclairé du tout Louis XIV qui a aussi merdé en mettant tous ses sous dans son beau château à la place d'explorer le nouveau monde... Au fond c'est pareil : on met de l'argent dans nos jolis Châteaux industriels d'antan au lieu d'investir à la conquête de Mars, de la robotique etc, la faute à qui ? Ben à nous, pour vouloir un gouvernement centralisant l'innovation avec l'aide du pas innovant du tout CNRS, au lieu de faire confiance aux entreprises... Sorry I've been fighting for too long for innovation in France, I guess I'm just really grumpy now :-)" (Propos recueillis sur Facebook, 19 août 2012)

Les Assos 1.0 de transplantés (rénaux) se tirent la bourre ...

En langage politiquement correct, il faut dire : "la diversité dans les Associations de patients greffés est la bienvenue : toutes ces sympathiques associations à échelle humaine se complètent et allient leurs compétences et leur volonté d'agir pour s'organiser et innover."

Si on laisse de côté la langue de bois, cela donne : les assos 1.0 n'innovent pas et se tirent la bourre. Et le patient dans tout cela ? Bah ... Faut croire qu'il y a beaucoup d'argent en jeu ... surtout pour le rein ... ou devrais-je dire : "l'Or du Rein" ... Au lieu de nous refaire l'opéra de Richard Wagner (dont je suis moyennement fan), les assos 1.0 devraient se réorganiser, partager, jouer la transparence ... Dans le domaine de la transplantation du rein (l'organe le plus transplanté au monde est le rein), il y en a un nombre trop important pour être ... honnête (d'assos, pas de reins à greffer). FNAIR, Renaloo, Fondation du Rein, assos de patients transplantés ou en attente de greffe au sein de CHU (comme celle-ci, à Nice), France ADOT, Trans forme, Greffe de Vie,le Cercle Bleu, etc. etc. Un bel exemple de solidarité, à l'instar du système du don d'organes, qui repose sur la ... solidarité ? En langage politiquement correct, c'est ce qu'il faut dire ...

Or depuis que le trafic d'organes s'est mondialisé, que des scandales éclatent en Europe (dernièrement en Allemagne, où la population n'a plus confiance dans le système de répartition des organes à greffer), difficile de cacher les faits : la solidarité est en crise ... et derrière la "volonté politique de solidarité" se nichent des réalités beaucoup moins belles, que peu de gens ont le courage de voir en face ... encore moins de rendre publiques ... mais dont on parle allégrement lors de congrès médicaux et chirurgicaux ... d'où le grand public et les journalistes sont absents ... Lesdites assos 1.0 devraient sérieusement se remettre en question et passer du 1.0 au 2.0 ... Déjà qu'aux yeux d'une partie de la population, France ADOT est devenue une asso de collecte d'organes ... ce n'est pas moi qui le dis, c'est un sociologue, David le Breton, dans son livre "La Chair à Vif" ... Les assos 1.0 de type France ADOT deviennent un peu trop ... "racoleuses" ... Je ne fais que citer David ... Un autre sociologue, celui-ci à la Sorbonne, a publié un ouvrage sur le "biomarché" (rien à voir avec les produits bio, car nettement moins sympa), c'est-à-dire le trafic mondial d'organes : "La Transplantation d'organes, un commerce nouveau entre les êtres humains" ... Chez Gallimard, s'il vous plaît ... Merci Gallimard ... et merci à Philippe Steiner ... "Quand on voit ce que le système des transplantations est devenu" ... me confiait en 2010 un chirurgien transplanteur français, membre de l'Académie Nationale de Médecine, à la retraite ... Sous peine de perdre la confiance de la population, toutes ces assos 1.0 doivent revoir leur copie (urgent !!) et se pencher sérieusement sur l'innovation : face à la pénurie d'organes, inutile d'aller jouer les vampires et de culpabiliser les gens (y a de meilleurs scénaristes pour les films de vampires que France ADOT, si si, je vous assure, d'ailleurs j'en connais certains, vu que je suis scénariste pour Tim Burton) ... c'est du temps et de l'énergie et de l'argent perdus ... et c'est même contre-productif ... Parce que demain se prépare aujourd'hui, voire hier (tandis que nos assos gauloises 1.0 se bouffent entre elles et se fichent bien de demain), il devient urgent de chercher et trouver des solutions à la crise que vivent la médecine de remplacement et les malades (merci de penser à eux) du côté des biotechs, de la génomique, des imprimantes 3D etc.

Puis-je me permettre de conseiller à toutes ces assos de patients transplantés et/ou en attente de greffe de lire cette petite histoire fort utile : "Who moved my cheese?" ... Des petites souris réagissent différemment face à une situation de crise : leur fromage a disparu, les réserves se sont épuisées ... L'une accuse et se scandalise : "Mais enfin, qui a touché à mon fromage ?!?" (les gens ne sont pas assez généreux, il n'y a pas assez de morts, les messages de France ADOT, etc.), tandis qu'une autre part à la recherche d'un nouveau stock de fromage ... L'histoire se passe dans un labyrinthe ... elle est toute simple, cette petite histoire, mais riche en enseignement : on y touche du doigt les résistances à innover ... "Mais enfin, qui a osé toucher à mon fromage ?!?" Ben personne, répond ce petit livre ... c'est juste que le monde a changé ... et qu'il faut changer avec ... sous peine de ne plus avoir de fromage ... ou d'organes à greffer ...

Et pour commencer, on ne peut que saluer l'initiative suivante : Le Président de l'Association Ligue Rein et Santé, M. Michel Raoult, m'a envoyé ce courriel hier, 15/08/2012 :

"Bonjour. Nous souhaitions vous informer et informer la Société de néphrologie du communiqué inter associatif que nous avons réalisé sur les génériques en transplantation et par là même les points qui nous préoccupent. Communiqué qui a été adressé à l'APM et au ministre de la Santé, après avoir été publié sur nos sites respectifs. Nous regrettons, une fois de plus, qu'il n'y ait pas eu homogénéité des associations de patients dans cette réflexion. Bonne journée Cordialement."  
Michel Raoult (président)  
Ligue Rein & Santé - Rein echos (ses médias en libre service)
75012 Paris Tél : 06 87 93 21 54
www.rein-echos.fr http://chroniquessant.blogspot.fr

==> Communiqué interassociatif génériques transplantation (Document PDF, 5 pages, 404 Ko.)

Organ Supermarket branches worldwide

Want to trade your kidney for an iPad, iPhone or whatever iProduct? Don't waste a brilliant opportunity: organ supermarket branches worldwide (at last!!) This has become official: organ donation has lost its fair trade certification worldwide...

Vous est-il déjà arrivé de vous dire que vous pourriez vendre un de vos reins contre un iPad, iPhone ou autre iProduit ? Voici l'opportunité rêvée : le supermarché du don d'organes ouvre enfin ses portes dans tous les pays ... C'est officiel et mondial : le don d'organes a échoué à obtenir sa certification qualité (façon commerce équitable) ...

"Teens sell a kidney for an iPhone and/or iPad in China" (read)
"Des adolescents chinois vendent un rein en échange d'un iPhone et/ou d'un iPad" (lire).

I remember that late Steve Jobs (got a liver transplant and died two years later) used to be infuriated by this organ trafficking. He called me on a few occasions on May 2011, yelling, in an anger (rage) outburst.  "You got to stop that crap!!" "- Me ?!?" (stuttering voice). And then he would hang up on me (Skype, not the phone).

Je me rappelle que cela rendait fou de rage feu Steve Jobs, transplanté du foie et décédé deux ans après ... En mai 2011, il m'a appelée plusieurs fois, me hurlant littéralement dessus : "Faut que ces conneries cessent !" "Heuh mais je ..." (ai-je alors bredouillé). Puis il me raccrochait au nez (Skype, pas le téléphone) ...

Well, (more than) one year later, the "crap" is still going on...
Ben faut croire que lesdites "conneries" continuent (de plus belle), plus d'un an après ...

Organ transplant scam is going global: US (countless examples, but you can read that one), Germany (read), France - where nephrologists ... just do the exact same thing:  some physicians say their patients are worse-off than they actually are, in order to increase their chances to receive an organ ... in a timely manner - having to take into account a long waiting period. Nobody finds it shocking... This is just how the system works...  What they call "organ donation shortage" boils down to this: they failed to industrialize organ donation. Why am I not suprised?  Retrieving fresh organs from dying bodies is a process (so to speak) that can hardly be industrialized... Want to write the ultimate Halloween scenario? ...

Les biais dans le système du don d'organes sont mondiaux et de nouveaux exemples (plus ou moins glorieux) se trouvent dans la presse au fil des jours ... USA (impossible de faire le tour de la question ici, mais on peut toujours lire ceci), Allemagne (lire), France, où les néphrologues font la même chose que leurs collègues allemands : ils aggravent fictivement l'état de santé de leurs patients afin que ceux-ci augmentent leurs chances de recevoir un rein à temps ... Il faut prendre en compte un délai d'attente assez long - et la pénurie ... Personne ne trouve à y redire. C'est le système qui veut ça ... Ce qu'on appelle "pénurie de dons d'organes" se résume à ceci : on a échoué à industrialiser un "procédé" (si je puis dire) qui consiste à récupérer des organes en état de marche sur des corps mourants ... Ben, je dirais presque : heureusement ... A mon avis, industrialiser la chose est juste impossible ... mais on peut toujours faire comme si, et écrire ... le scénario "Halloween" du siècle.

"Underground", pour la dernière fois ...


Grande émotion hier, dimanche 5 août 2012. C'était la dernière représentation à Broadway de la comédie musicale Memphis ... sur fond de naissance du Rock'n Roll dans les années 1950, empreintes de racisme ... Vitalité extrême et désespoir abyssal se mélangent au plus intime dans ce "musical" détonnant, unique ... Un grand MERCI du fond du cœur à tous les artistes de "Memphis" ...

Difficile de dire quelle est ma comédie musicale favorite, mais "Memphis", l'histoire de la naissance du Rock'n Roll dans les années 50 dans l'Amérique du Sud raciste (les "negro shows" et la "race music"), est peut-être bien l'élue de mon cœur ... Je chéris chaque morceau de cette comédie musicale comme autant de joyaux ... Le spectacle dégage une énergie incroyable ... Je ne sais pas comment ces artistes ont fait pour jouer ce spectacle soir après soir depuis octobre 2009 à Broadway ... La dernière représentation a donc eu lieu le 5/08/2012 (lire ici) ... Entre 2009 et 2012, plus de 100 versions différentes de la fin ont été écrites, mises en scène et jouées (dansées et chantées) par les artistes ... Je suis sans voix ... mais en hommage au travail accompli et à l'émotion de l'immense public américain ayant assisté à une représentation de cette comédie musicale, je "chante avec", sur la chanson d'ouverture du "musical" : "Underground" (fichier son). La scène se passe dans un petit bar "underground" à Memphis, dans une ruelle des années 50 où seuls les Noirs osent s'aventurer (et quelques Blancs pour casser la figure des filles Noires qui sortent avec des Blancs). Un frère et sa sœur, Noirs bien sûr, chantent dans ce petit bar où l'on noie son désespoir (qui sait nager) ... en chantant. On y chante donc son (dés)espoir. Les paroles sont un petit bijou : dans ce bar où l'on boit sec, on peut certes vivre sans amour et d'alcool (booze) ; mais chanter le Blues est indispensable à la vie ... Le frère nous donne la recette de la chanson "Underground" : prendre du "negro spiritual" chanté à l'église, y ajouter du Gin, du Whisky, de l'âme ("soul music") et des péchés ... bondir et se trémousser comme si on était possédé par le démon, et se dire qu'on va rencontrer l'amour de sa vie ... pour un soir ... La sœur explique que son frère possède ce bar - dans la journée il est "technicien de surface" dans les locaux d'une station de radio qui émet de la musique non-Rock'n Roll faite et chantée par des Blancs (et non de la "race music" ou ... Rock'n Roll, c'est-à-dire de la musique faite et chantée par des Noirs) ... Le frère donne un micro à sa sœur et la laisse chanter tout son saoul dans son bar, à condition qu'elle ne parle à aucun homme, n'en fréquente aucun et devienne ... une star - elle qui ne rêve que de faire les 400 coups ("wanna paint the town") ... Seulement voilà, le frérot est là qui veille au grain ... Le grain c'est la carrière de la sœurette, qu'il couve comme la poule aux œufs d'or ... Dans ce bar "underground", tout le monde boit, chante et danse jusqu'au bout de la nuit, et prie ensuite pour que le "Preacher" (homme d’Église) leur pardonne dès le petit matin ...



Montego Glover interprète cette "star" qui va finir par conquérir New York (après avoir été battue à mort dans une rue de Memphis car elle "fréquentait" un Blanc !) ... Elle est tout simplement fantastique ... Dans la comédie musicale, elle est "découverte" par un "Disc Jokey" un peu "space", qui brave tous les tabous du racisme pour faire accepter la "race music" dont les jeunes raffolent, puisqu'il s'agit du "rock'n roll" - inventé par les Noirs désespérés dans une Amérique raciste ... Le DJ chante "The Music of my soul" (et moi avec, ici) : quand il était petit, son père lui interdisait d'aller écouter la musique des Noirs dans le quartier de Memphis réservé aux citoyens de seconde zone ... Seulement voilà, il n'a pas pu s'en empêcher et c'est ainsi qu'il a découvert "la musique de son âme" ... Bien sûr le frère de la "star" ne veut pas que le DJ fréquente sa sœur (il dit qu'il s'agit de la musique de l'âme des Noirs ; or l'âme du DJ est ... Blanche). C'est pourtant l'amour du DJ pour la "Negro star" qui va la faire connaître au grand public, et lui permettre de devenir une star nationale, et non une simple célébrité locale de seconde zone, dans une ville provinciale sous l'emprise du racisme ... Tout est bien qui finit bien ? Oui et non, car la célébrité de la gente dame nécessite des sacrifices : elle et son DJ vivront quelque temps ensemble puis devront se séparer ... car il ne veut pas la suivre à New York (sa vie est à Memphis) ... Mais une fois célèbre, la Black Diva revient chercher le DJ de son cœur à Memphis - où il se trouve dans la mélasse, car une fois qu'il a lancé la mode du Rock'n Roll, d'autres ont pris la relève et on n'a plus besoin de lui - pour partager la gloire avec lui (on suppose en amoureux, mais aussi sur scène) ...

Il est intéressant de voir que le "casting" de "Memphis" est resté inchangé depuis sa création en 2004 ... Ce sont donc les acteurs, chanteurs et danseurs de 2004 qui vont à Broadway en 2009 ...La chose est assez rare pour être soulignée ... D'habitude les artistes qui créent les shows destinés à être à l'affiche à Broadway s'échinent pour donner au show sa notoriété - pour (suprême récompense ?) se trouver remplacés par des "stars" parachutées dans leur "musical" version Broadway ... Bravo à tous les artistes de "Memphis" - et aux deux acteurs qui font le rôle du DJ. Je les ai vus tous deux sur scène et franchement, on ne s'en lasse pas ... A eux tous, les acteurs, chanteurs et danseurs (chaque artiste est tout ça à la fois !) de "Memphis" ont réussi à être uniques. Électrisée (par guitares et chants) je suis ...

Le numérique booste le domaine de la santé aux USA

Excellent topo sur l'e-santé aux USA, à lire sur le Billautshow : pour savoir ce que les entrepreneurs français peuvent faire dans ce secteur innovant et indispensable, suivre ce lien ... L'hôpital numérique remettra le patient au centre du système de santé, ce qui n'est pas le cas pour le moment (ni aux USA ni en France) ... lire ici. Pour autant, les progrès des outils du numérique dans la santé, ceux des entreprises de biotechnologies, et de manière générale le "boom" de la "médecine sociale" (la santé 2.0 faisant appel aux réseaux sociaux) : tout cela est tangible aux USA ; explose en Asie (avec l'Internet à très haut débit), voire dans certaines grandes villes de l'Inde, qui semblent passer sans transition du Moyen-âge à peine analogique au 21ème siècle numérique en 3.0 (en France on a du mal à imposer le 2.0, on est encore loin du compte) ...

Grande vitalité dans ces pays, donc. En France, pendant ce temps, on meurt debout ... Faudra-t-il attendre que tout s'écroule chez nous, pour ensuite repartir sur de bonnes bases ? ...

Avaler un microprocesseur comme un médicament

JM Billaut (BNP Paribas) : "Bientôt vous allez avaler un microprocesseur comme médicament... si, si ... Mais un "chip" ou une puce électronique, pour fonctionner, allez-vous me dire, a besoin d'électricité ... Qui fait la batterie ? Vous ... Ah ma p'ôv dame quelle époque !" (03/08/2012)

A mon avis, il va falloir accompagner l'innovation et contribuer à changer les perceptions ... Comment l'industrie pharmaceutique s'adapte t'elle à l'émergence des "biotechs" (alliance de l'électronique et du médicament) ? ...

"The era of digital medicine just got one step closer to reality. The U.S. Food and Drug Administration (FDA) has for the first time approved a digestible device — a sand-particle sized microchip that can be embedded in drugs to monitor patients’ response to treatment, according to a new report in Nature.
The device is currently only approved for use with placebos but Proteus Digital Health, which is developing the technology, hopes approval with other drugs will be forthcoming in the near future. Co-founder and chief medical officer for Proteus George Savage tells Nature the enhanced pills could be used to treat everything from drug-resistant tuberculosis to diabetes.
'The point is not for doctors to castigate people, but to understand how people are responding to treatments,' Savage tells Nature. 'This way doctors can prescribe a different dose or a different medicine if they learn that it’s not being taken appropriately.'

So how does this digital pill work? The sensor itself is made of a tiny silicon chip containing trace amounts of magnesium and copper. When a patient swallows it, the pill generates slight voltage which responds to digestive juices. The voltage sends a signal to a patch worn by the patient, which transmits relevant information to a healthcare provider’s mobile device.
If that sounds like something out of a science fiction movie, get ready for a whole new world of healthcare. Nature reports similar technologies in the works include implantable devices that wirelessly inject drugs at pre-specified times and sensors that would deliver a patient’s electrocardiogram to their smartphone."

http://mashable.com/2012/08/02/fda-digestible-device/



La campagne radio biaisée de Greffe de Vie

Jusqu'à présent, France ADOT faisait très fort dans les campagnes pour le don d'organes contre-productives (voir), façon : "Mourez, on s'occupe du reste", ou "Vos organes nous intéressent" ... Voilà-t-y pas que la fondation Greffe de Vie s'y met aussi ...

Va falloir que le Dragon de l'Innovation (en Chine, 2012 est l'année du dragon) fasse un peu le ménage dans tout cela ...

Ce midi en déjeunant à la maison avec mon mari (fait rarissime), nous écoutons les rediffusions sur BFM radio. Parmi les spots publicitaires passés, une campagne pour promouvoir le don d'organes, émanant de la Fondation Greffe de Vie (écouter). "Ne quittez pas, nous recherchons votre correspondant" ... 98% des gens sont prêts à recevoir un don d'organe. Mais seulement 55% sont prêts à donner. Greffe de vie. Pour recevoir, il faut des donneurs."

Hum ... Au mieux, ce message joue sur la corde de la culpabilité. Au pire, il explique que si vous n'êtes pas prêts à donner 1.000 EUR à votre voisin, l'Etat ne vous versera pas de RMI si vous vous retrouvez sans emploi (chômeur au long cours). En clair, cette campagne introduit un biais dans le système du don d'organes, supposé solidaire : si vous ne prenez pas votre carte de donneur (qui n'a aucune valeur juridique, le consentement présumé au don de nos organes étant inscrit dans la loi gauloise), vous n'aurez pas d'organe ... Exit l'ère de la solidarité dans le don d'organes. Voilà le message passé (à grands frais) par cette aimable "asso" qu'il faut bien appeler par son nom : un lobbying de collecte d'organes, rétribué en partie par des laboratoires pharmaceutiques fabricants de médicaments anti-rejet ...

Qu'est-ce que le don d'organes, tel qu'il est présenté par cette campagne aussi brève que la "Blitzkrieg" de 1939 (ou "guerre éclair" prévue au début de la Deuxième Guerre mondiale) ? Il s'agit d'un échange de bons procédés entre gens raisonnables. Pour recevoir, il faut donner. Pour avoir des droits, il faut avoir des devoirs. Fort bien. Sauf que ...

Les réalités du don d'organes dit "post-mortem" font qu'il ne s'agit pas d'un échange ... Des organes vitaux en état de marche, prélevés sur des patients en fin de vie (les organes d'un mort-et-archimort ne soignent personne), vont être transplantés sur des patients malades, en attente de greffe. Aucune chance que le patient greffé devienne donneur à son tour ... La campagne de Greffe de Vie introduit une réciprocité qui relève ... de la pure fiction. Le donneur mourant n'est pas consentant exprès et le receveur ne pourra jamais rendre la pareille au "donneur" - qui est en fait le sacrifié. Eh oui ... En ce qui concerne le don d'organes dit "post-mortem", il ne s'agit pas de don mais de sacrifice - le mourant dont on va prélever les organes n'a pas personnellement choisi de "donner". S'il le pouvait, il resterait en vie, point barre. Pourtant, dans le cas d'un frère qui donne un rein à sa soeur, de son vivant, on peut parler de don et de réciprocité. Donneur et receveur sont tous deux vivants, le receveur peut trouver mille et une manières de remercier son proche qui lui a donné un rein (la vie ne manque pas d'imagination) ... Vous remarquerez que dans cette campagne tordue, le don d'organes de son vivant n'est pas même évoqué. Implicitement, la campagne parle du don dit "post-mortem". Donc du sacrifice ... Eh oui, le don de rein de son vivant reste largement tabou en France ... et ne fait pas l'objet de cette campagne tordue ...

En France on préfère les campagnes biaisées ... et autres coups tordus 1.0 ... Où est l'innovation ? La génomique ? La médecine régénératrice ? Les imprimantes d'organes 3D ? Aux USA et en Asie, les biotechs explosent, boostant l'économie. Et en France ? Euh ... Certains Mandarins 1.0 veulent-ils continuer à faire de l'argent avec la médecine 1.0 ou "à la papa" ? Il me semble que la campagne de la Fondation Greffe de Vie fournit à cette question une réponse ... sans ambiguité.

Résultat des courses ? De plus en plus de citoyens sérieux et concernés par ces biais introduits sciemments vont dire : "Le don d'organes ? Non merci, j'ai déjà donné !" ... et vont se tourner vers les réponses innovantes à l'insuffisance rénale, cardiaque, hépatique ... lesquelles réponses se préparent aujourd'hui en Asie et aux USA (mais pas en France) et passeront de moins en moins par le don d'organes. Réparer l'homme, c'était hier. A compter d'aujourd'hui, on l'augmente ... Exit les campagnes du Mandarinat 1.0 ... Les dinosaures vont devoir se recycler vitesse grand V, ou disparaître en se gelant le cul ... Voir la chanson du générique de la geekissime série TV "Big Bang Theory" ...

Image : facade de boutique à Camden Market, Londres, Juillet 2012 (juste avant l'ouverture des JO)