Scientific MOOCs follower. Author of Airpocalypse, a techno-medical thriller (Out Summer 2017)


Welcome to the digital era of biology (and to this modest blog I started in early 2005).

To cure many diseases, like cancer or cystic fibrosis, we will need to target genes (mutations, for ex.), not organs! I am convinced that the future of replacement medicine (organ transplant) is genomics (the science of the human genome). In 10 years we will be replacing (modifying) genes; not organs!


Anticipating the $100 genome era and the P4™ medicine revolution. P4 Medicine (Predictive, Personalized, Preventive, & Participatory): Catalyzing a Revolution from Reactive to Proactive Medicine.


I am an early adopter of scientific MOOCs. I've earned myself four MIT digital diplomas: 7.00x, 7.28x1, 7.28.x2 and 7QBWx. Instructor of 7.00x: Eric Lander PhD.

Upcoming books: Airpocalypse, a medical thriller (action taking place in Beijing) 2017; Jesus CRISPR Superstar, a sci-fi -- French title: La Passion du CRISPR (2018).

I love Genomics. Would you rather donate your data, or... your vital organs? Imagine all the people sharing their data...

Audio files on this blog are Windows files ; if you have a Mac, you might want to use VLC (http://www.videolan.org) to read them.

Concernant les fichiers son ou audio (audio files) sur ce blog : ce sont des fichiers Windows ; pour les lire sur Mac, il faut les ouvrir avec VLC (http://www.videolan.org).


Les Braconniers des Biotechs

Biologie participative : le "Do it Yourself" biologique s'installe en France, le "wetware" (partie expérimentale de la biologie) arrive ... Le contre-pouvoir citoyen dans les biotechnologies. Faire séquencer son génome, analyser des lasagnes pour savoir d'où provient la viande desdits lasagnes, fabriquer de l'encre biologique low-cost (et biodégradable)... Une découverte passionnante, à la portée de tous les citoyens ... La biologie sort des laboratoires et se démocratise ... Ne pas confondre biohacker et bioterrorisme ... Le biohacker ne souhaite pas plus fabriquer des supervirus en vue d'une guerre bactériologique que tel ou tel grand "labo" (biotech)...Le premier code éthique pour les biotechnologies a été mis en place par ce mouvement de biologie participative, le DIY Bio (et non par "Big Pharma" ou par "Big Biotech")... Ce contre-pouvoir citoyen est le bienvenu dans un monde où les biotechnologies se taillent la part du lion et où les conglomérats pharmaceutiques, au jour le jour, essaient d'obtenir un monopole sur tel ou tel gène humain (breveter la matière vivante) ...
Fabriquer soi-même sa machine biologique, hacker non plus les ordinateurs mais ... la biologie. Découvrez les bricoleurs du génome, de la molécule, des bactéries et autres passionnés de biologie : dans un DIY Bio ou "fab lab" en biologie, les jeunes talents font beaucoup avec peu de moyens... et forment des citoyens non-experts ... Mutualisation des talents et des ressources, entraide : nous voici dans l'ère de la biologie participative, mais au fait qu'est-ce que cela veut dire ? Merci à l'@nthropologue Jean-Michel Billaut pour ce passionnant reportage ! C'est un peu l'équivalent de l'ère pré-Apple pour les ordinateurs (PC), me fait remarquer un ex-employé d'Apple ... Thomas Landrain serait l'équivalent d'un Woz et d'un Jobs participant à des clubs d'informatique (The Homebrew Computer Club), avant que Steve Jobs ait l'idée de construire du matériel informatique (des PC) et de les vendre à des particuliers. Peut-être que par la suite, des DIY Bio et autres fablabs vont nous vendre des séquenceurs de génome "low-cost", moins chers que ceux de Darty ou d'Amazon ...
Et si les particuliers pouvaient créer chez eux du "bio-pétrole" ? Ou d'autres trucs comme des molécules thérapeuthiques ?... Ou de la génomique personnelle (avec des services associés au séquençage : un Firefox du génome sur votre iPhone par exemple - mais Thomas nous rappelle qu'il nous est interdit en France de prendre nous-mêmes la décision de faire séquencer notre propre génome - cela relève d'une décision d'un médecin, si, si.... Etc..
En tout cas, il me semble que l'on vient d'ouvrir la porte d'un nouveau Monde... L'Internet et les réseaux sociaux ont permis au citoyen de prendre d'une certaine façon le pouvoir dans la médiasphère ... Le 3D printing va leur permettre de fabriquer des objets les plus divers (ou de "pirater" des objets existants). Maintenant le biohacking va leur permettre de ... (à vous d'imaginer) ...
Homo Sapiens a fait deux très grandes Révolutions depuis qu'il est sorti de son berceau originel : la Révolution Agricole il y a 10.000 ans environ, et la Révolution Industrielle il y a 300 ans.
Il démarre maintenant la 3ème ... En route vers la Singularité. 

http://billaut.typepad.com/jm/2013/09/connaissez-vous-thomas-landrain-from-la-paillasse-.html

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Effectivement on entend parler de ce sujet depuis quelques mois.

Avec l'arrivé de l'informatique sont arrivé les Hacker et les Virus.

Que ferons nous quand un Ebola 2.0 sera diffusé sans encadrement ?

Low-Coste Innovation Blog a dit…

Un Ebola "2.0" (ou autre, genre "3.0") pourra tout aussi bien être créé par Big Pharma ou Big Biotech... Le contre-pouvoir citoyen dans les biotechnologies, ou les braconniers des biotechs... Faire séquencer son génome, analyser des lasagnes pour savoir d'où provient la viande desdits lasagnes, fabriquer de l'encre biologique low-cost (et biodégradable)... Une découverte passionnante, à la portée de tous les citoyens ... La biologie sort des laboratoires et se démocratise ... Ne pas confondre biohacker et bioterrorisme ... Le biohacker ne souhaite pas plus fabriquer des supervirus en vue d'une guerre bactériologique que tel ou tel grand "labo" (biotech)...Le premier code éthique pour les biotechnologies a été mis en place par ce mouvement de biologie participative, le DIY Bio (et non par "Big Pharma" ou par "Big Biotech")... Ce contre-pouvoir citoyen est le bienvenu dans un monde où les biotechnologies se taillent la part du lion et où les conglomérats pharmaceutiques, au jour le jour, essaient d'obtenir un monopole sur tel ou tel gène humain (breveter la matière vivante) ... A mon avis, ce serait intéressant que "La Paillasse" et l'"Agence de la biomédecine" se parlent... Le mouvement de démocratisation de la biologie se fera néanmoins avec ou sans nos institutionnels français puisqu'il est ... mondial. Bien sûr, c'est mieux d'avoir les institutionnels "on board" et de parvenir à un "win-win". Le citoyen va-t-il revenir au centre du système de santé ? Non si quelqu'un d'autre que lui achète et vend ses données biologiques ... My data my body? Où vont aller nos données ? En serons-nous propriétaires ? La matière vivante va-t-elle être brevetée ?