Precision Medicine will need to get out of the pharma silo that is based on symptoms


Welcome to the digital era of biology (and to this modest blog I started in early 2005).

To cure many diseases, like cancer or cystic fibrosis, we will need to target genes (mutations, for ex.), not organs! I am convinced that the future of replacement medicine (organ transplant) is genomics (the science of the human genome). In 10 years we will be replacing (modifying) genes; not organs!


Anticipating the $100 genome era and the P4™ medicine revolution. P4 Medicine (Predictive, Personalized, Preventive, & Participatory): Catalyzing a Revolution from Reactive to Proactive Medicine.


After low-cost airlines (Ryanair, Easyjet ...) comes "low-cost" participatory medicine. Some of my readers have recently christened this long-lasting, clumsy attempt at e-writing of mine "THE LOW-COSTE INNOVATION BLOG". I am an
early adopter of scientific MOOCs. My name's Catherine Coste. I've earned myself four MIT digital diplomas: 7.00x, 7.28x1, 7.28.x2 and 7QBWx. Instructor of 7.00x: Eric Lander PhD.

Upcoming books: Doomsdare, a medical thriller (action taking place in Beijing) Fall 2016; Jesus CRISPR Superstar, a sci-fi -- French title: La Passion du CRISPR (2017). Special thanks to Prof. Emmanuel Lincot, lawyer David Kilgour and Isabelle Provost for their help.

I love Genomics. Would you rather donate your data, or... your vital organs?

Audio files on this blog are Windows files ; if you have a Mac, you might want to use VLC (http://www.videolan.org) to read them.

Concernant les fichiers son ou audio (audio files) sur ce blog : ce sont des fichiers Windows ; pour les lire sur Mac, il faut les ouvrir avec VLC (http://www.videolan.org).


"The Post-Human Biocitizen" - "Les personnes futures comme biocitoyens"


http://futurememes.blogspot.fr/2014/03/the-post-human-biocitizen.html

"Augmenté, dédoublé, interfacé, robotisé, le corps biologique s'apprête à connaître une mutation sans précédant sur le plan anthropologique, avec la convergence entre génie logiciel, génie cellulaire, génétique et neurologie. Mythe du Cyborg, robotisation de la relation de soin, microprocesseur bionique, médecine prédictive perturbent les catégories philosophiques fondamentales de nature et de culture. Quelle éthique est possible dans les usages du numérique dans le domaine de la santé ?

Les deux questions conceptuelles les plus importantes à discuter qui émergent de l' innovation frénétique bio-numérique vers une post-humanité sont d'abord le rôle du sujet, et le deuxième le rôle des données. Le sujet biocitoyen est en train de se constituer comme les institutions traditionnelles cessent d'être le fournisseur exclusif de services de santé dans l'écosystème de la médecine préventive et du crowdsourcing, et la conceptualisation de la santé a changé du simple binaire pathologie-remède à un paysage qui inclut l'amélioration, la normalisation, la prévention, la prolongation de la vie, l'augmentation, et l'expression de soi. Une relation tout à fait différente de données est configuré par la médecine préventive, l'exigence de repenser l'éthique des données privées, et la déstigmatisation déjà réalisé en donnant aux individus la possibilité d'accéder et de partager leurs propres données. La question des données comprend aussi l'automatisation, par exemple, la possibilité d'imprimer les médicaments à domicile, les produits biologiques et des thérapies cellulaires fournis en temps réel par les services de drones personnels de livraison, et les robo-soignants et les robo-compagnons. Le nouveau biosujet est impliqué dans tous les domaines de la santé et de la biologie, y compris les questions supplémentaires de provocation tels que le vieillissement, la guerre biologique, la biologie synthétique, les laboratoires communautaires de biohacking, et la biologie post-humain dans l'espace." (Source)

Aucun commentaire: