Scientific MOOCs follower. Author of Airpocalypse, a techno-medical thriller (Spring 2017)


Welcome to the digital era of biology (and to this modest blog I started in early 2005).

To cure many diseases, like cancer or cystic fibrosis, we will need to target genes (mutations, for ex.), not organs! I am convinced that the future of replacement medicine (organ transplant) is genomics (the science of the human genome). In 10 years we will be replacing (modifying) genes; not organs!


Anticipating the $100 genome era and the P4™ medicine revolution. P4 Medicine (Predictive, Personalized, Preventive, & Participatory): Catalyzing a Revolution from Reactive to Proactive Medicine.


I am an early adopter of scientific MOOCs. I've earned myself four MIT digital diplomas: 7.00x, 7.28x1, 7.28.x2 and 7QBWx. Instructor of 7.00x: Eric Lander PhD.

Upcoming books: Airpocalypse, a medical thriller (action taking place in Beijing) 2017; Jesus CRISPR Superstar, a sci-fi -- French title: La Passion du CRISPR (2018).

I love Genomics. Would you rather donate your data, or... your vital organs? Imagine all the people sharing their data...

Audio files on this blog are Windows files ; if you have a Mac, you might want to use VLC (http://www.videolan.org) to read them.

Concernant les fichiers son ou audio (audio files) sur ce blog : ce sont des fichiers Windows ; pour les lire sur Mac, il faut les ouvrir avec VLC (http://www.videolan.org).


Génomique : vos questions

Je reçois des courriels de ce type : 

"Me conseillez-vous '23 and me' pour faire séquencer mon génome ? Combien ça coûte ? Quels résultats ?" 

Tout d'abord, je rappelle que la loi française interdit au citoyen de commander de son propre chef son séquençage de génome ...

"23andme" ne fait pas le séquençage complet ... Il ne fait que le SNP ... (pour 99 dollars US) ce qui est déjà pas mal ...
Laurent Alexandre de DNAVision (société basée en Belgique) propose le séquençage complet pour 1.000 EUR mais non interprété ...
Pour le séquençage complet je conseille d'attendre 2015 (cela coûtera 100 dollars US) et, aussi, attendre que Portable Genomics ait fait son application pour smartphone ...

Cette société basée en Californie a été fondée par un médecin français, le Dr. Patrick Merel. Elle développe des outils numériques afin de permettre aux usagers de la santé de visualiser leurs données génétiques de manière conviviale, optimale et connectée grâce à une application pour smartphone. Cette "appli" permettra à l'usager de la santé (donc nous) de partager nos données avec les soignants de notre choix, visualiser notre feuille de route forme et santé selon nos propres données et horloge biologique, optimiser notre feuille de route en se connectant à des centres bien-être et autres établissements de soin ou patients éclairés susceptibles de renforcer notre motivation (dans notre quartier ou ailleurs) ...

Par ailleurs, "Portable Genomics" prévoit d'autres terrains d'application de la génomique - qui se compose de 95% de probabilités et statistiques et 5% de biologie - comme le design, la mode et même la musique ... Tout cela est passionnant ...

Des partenariats se créent dans ce domaine de la génomique relevant de la médecine de prévention, notamment du cancer et de maladies infectieuses comme le SIDA, entre ingénieurs en informatique basés en Inde et autres petites et grandes startups californiennes et Singapouriennes ... Singapour est un peu la Mecque de la génomique en ce moment, mais à San Diego c'est pas mal non plus ... La biologie combinée au numérique permettra de comprendre nos gènes ... pour mieux échapper au déterminisme génétique ... Autrement dit, "big pharma" et "big biotech" (et autres "biohackers") auront besoin de la génomique pour mettre au point les vaccins qui demain permettront d'éradiquer le sida, l'Alzheimer, Parkinson et qui sait, le cancer ... On pourra aussi détecter le gène de la mucoviscidose avant la naissance d'un bébé, corriger le problème à même le fœtus, au lieu de gérer les conséquences de cette maladie après la naissance - j'ai eu des élèves ados atteints de mucoviscidose ...

Qu'est-ce-que la théorie du tout-génétique ? Une mauvaise compréhension des intérêts de la génomique pour notre santé ... On ne craint que ce qu'on ne comprend pas ... ou mal ... et après on fait des lois pour interdire aux usagers de la santé de ...

Où l'on découvre que Big Pharma gêne le gène

Pendant ce temps là, en Chine, on agit sans états d’âme. Les fabricants de molécule - qui fabriquent "des médicaments utiles, inutiles et dangereux", voir le livre du Pr. Philippe Even, un conte médical des "1.000 et une nuits" sauce "labo"- font obstacle au développement de la génomique. Big Pharma vit des rentes des médicaments en oncologie (cancer). Ces médicaments sont très coûteux pour Madame la Sécu et hélas toxiques (cas de contamination d'infirmières) et peu efficaces (ils prolongent la vie du malade de peu, souvent avec beaucoup de souffrances dues à la chimio). La génomique prévoit la suppression de la chimio (à ses yeux une arme de destruction massive, d'un autre âge, puisque la génomique vise à devenir l'arme absolue dans la médecine de prévention) ... Je vous fais pas un dessin pour que vous compreniez les conflits d'intérêts entre Big Pharma et Big Biotech ... On assiste donc au combat (mondial) Big Pharma (molécule) contre Big Biotech, eh oui. En Chine où cela séquence le génome à tour de bras, le lobbying de Big Pharma gêne. On colle donc un scandale de pots-de-vin sur le dos de GSK en Chine, et tant qu'on y est, on éclabousse au passage d'autres "dignes" représentants de Big Pharma ... Ce soir je parlais avec un "Project Leader" pharmacien de chez GSK Marly-Le-Roi, qui me disait qu'ils avaient envoyé le boss de GSK France faire le ménage en Chine ... Le pauvre n'a rien compris. Ce sont les Chinois qui font le ménage, comme ils l'entendent ... Big Pharma gêne le gène ... Big Pharma en Europe ferme ses services innovation, les cadres trentenaires essaient de partir à Singapour, car en France les perspectives ne sont pas brillantes ... Singapour, la Mecque des Chinois (et de la génomique) louche sur deux marchés géants, en matière de numérique dans la santé ("device", génomique) : la Chine et l'Inde. On va donc voir émerger Big Biotech, qui va essayer de breveter du matériel génétique (biologique) humain ... Ben voyons ... Cette bataille prend tout son sens quand on sait qu'à l'avenir on stockera les données numériques non seulement dans le "cloud" (nuage), mais aussi dans ... notre ADN ... L'Europe est vraiment hors course dans tout cela ... c'est bien ce qui inquiète mon interlocuteur de GSK qui dit être en train de négocier avec son employeur pour partir travailler à Singapour ...

Biomérieux, laboratoire pharma français, s'intéresse à la spectrométrie de masse et à la génomique ...




1 commentaire:

Low-Coste Innovation Blog a dit…

Des fabricants de pacemakers l'auraient-ils tué ? http://rt.com/usa/hacker-pacemaker-barnaby-jack-639/