Scientific MOOCs follower. Author of Airpocalypse, a techno-medical thriller (Spring 2017)


Welcome to the digital era of biology (and to this modest blog I started in early 2005).

To cure many diseases, like cancer or cystic fibrosis, we will need to target genes (mutations, for ex.), not organs! I am convinced that the future of replacement medicine (organ transplant) is genomics (the science of the human genome). In 10 years we will be replacing (modifying) genes; not organs!


Anticipating the $100 genome era and the P4™ medicine revolution. P4 Medicine (Predictive, Personalized, Preventive, & Participatory): Catalyzing a Revolution from Reactive to Proactive Medicine.


I am an early adopter of scientific MOOCs. I've earned myself four MIT digital diplomas: 7.00x, 7.28x1, 7.28.x2 and 7QBWx. Instructor of 7.00x: Eric Lander PhD.

Upcoming books: Airpocalypse, a medical thriller (action taking place in Beijing) 2017; Jesus CRISPR Superstar, a sci-fi -- French title: La Passion du CRISPR (2018).

I love Genomics. Would you rather donate your data, or... your vital organs? Imagine all the people sharing their data...

Audio files on this blog are Windows files ; if you have a Mac, you might want to use VLC (http://www.videolan.org) to read them.

Concernant les fichiers son ou audio (audio files) sur ce blog : ce sont des fichiers Windows ; pour les lire sur Mac, il faut les ouvrir avec VLC (http://www.videolan.org).


France : la guerre entre les différents ministères (dont Bercy)

Hier sur BFM, la radio de l'économie, on pouvait écouter une interview du patron d'Acadomia. Quand j'étais jeune prof en lycée en France, j'ai cherché à travailler pour eux ... Trop mal payé, mal organisé ... c'était il y a 20 ans ... D'ailleurs, les profs voulant faire du soutien scolaire auraient dû organiser eux-même leur business ... comme cela on ne leur aurait pas mangé la laine sur le dos ... Mais vous savez bien que pour nos éminents enseignants du Public, le business, c'est le diable sous toutes ses formes ... Un peu comme quand vous parlez au médecin urgentiste Patrick Pelloux de faire des partenariats avec des PME, pour améliorer le service à l'hôpital public. Le fameux partenariat public-privé, qui fait voir rouge à Pelloux ... serait pas un peu caractériel, le Patriiick (dont on a pu admirer récemment les exploits dans l'émission Fort Boyard) ? Quand on suit sa page Facebook, cela y va sec (mais cela plaît bien aux dames, apparemment). "Faut se bouger les doigts du cul et bosser" ; tel ou tel est "un gros enc...", etc. Je me dis que les Gaulois aiment bien gueuler quitte à se prendre un mur (on peut continuer à gueuler puisqu'on n'a pas réussi à changer les choses, c'est le serpent qui se mord la queue, mais eux ils aiment bien se mordre la queue, faut croire) ...  Mais revenons à nos moutons ... c'est-à-dire à nos enseignants prolétaires, qui, faute de savoir s'organiser pour vendre à prix décent leur expertise en matière de soutien scolaire, ont été "organisés" (tondus) par Acadomia. A force d'employer des profs prolétaires, Acadomia a fait du chemin ... et va maintenant ouvrir ses écoles privées (comme les Institutions Saint-Dominique ou Sainte-Croix à Neuilly) ... ils commencent à tester la chose sur Nice ... Les tarifs y sont aussi élevés que pour suivre les cours dans un établissement privé "lambda" (je reprends mon exemple de l'Institution Saint-Do ou Sainte-Croix à Neuilly) ... Le patron d'Acadomia racontait à la journaliste de BFM qu'il avait proposé d'employer des professeurs de l'enseignement public sous le régime d'auto-entrepreneur. Ce qu'avait accepté un ministère (celui de l’Éducation Nationale je suppose) ... sauf que ... quelque temps après, Bercy a collé un redressement fiscal à Acadomia, car il n'autorisait pas ce statut d'auto-entrepreneur au personnel d'Acadomia ... "Bercy est aussi un Ministère de notre République ! Faut-il qu'un Ministère aille décrier ce qu'un autre a décidé dans notre République ?!", s'indigne le patron d'Acadomia. "Tous les Ministères ne doivent-ils pas travailler de concert, au lieu de se tirer dans les pattes ?" Bonne question ...

"Jeunes, vous vivez dans une gérontocratie, ultra-centralisée et sclérosée, qui chaque jour s’affaisse un peu plus. " C'est ce qu'on pouvait lire dans la presse ce matin (lire). En tant qu'enseignante, j'avais conseillé à tous mes élèves en 1ère et en Tale STG de débuter leur carrière professionnelle à l'étranger ... Je leur avais expliqué leurs perspectives de stages en Malaisie, à Singapour, en Californie, à Hong Kong ... cela les avait sacrément motivés pour se mettre sérieusement à l'anglais ... Entre écouter mon discours porteur d'avenir ou écouter tous les autres profs leur dire qu'ils étaient des ratés dans le sacro-saint Système de l’Éducation Nationale, où on leur promettait "un avenir 100% bouché comme eux" ... mes chers élèves avaient choisi leur camp : celui de dire que c'est l’Éducation Nationale qui est bouchée ; pas eux. Hier je discutais avec un chef de service hospitalier en Région Parisienne. "Ce qui manque en France, ce sont des personnels de service hautement formés et éduqués", me disait-il. Je dirais aussi : plus informés et mieux organisés ... Innoverait-on en Gaule en matière de santé ? La conférence qui va avoir lieu le 9 octobre 2012, organisée par Les Échos, pourrait nous donner une lueur de cet Espoir dont nous avons tant besoin ... Le titre est ambitieux : "Comment conjuguer progrès médical et création de valeur ?" L'inscription n'est pas donnée ... C'est qu'il faut payer pour faire du business en France ... A Hong-Kong, on vous invite gratuitement, et on met même un interprète à votre disposition ... D'autre part j'ai assisté à la dernière conférence en innovation santé organisée par Les Echos, Innov'Tech Santé, en juin et juillet 2011 (lien) ... quasiment les mêmes intervenants (prendre en compte le changement de bord politique, tout de même) ... les mêmes tarifs élevés à l'inscription ... A mon avis, ces conférences relèvent plutôt de la grand-messe que de l'innovation en santé ... 

Jean-Michel Billaut (Atelier Numérique BNP Paribas) : "Heu on me dit qu'il y aurait des doublons dans notre aimable administration ? Sérieux ? Et zou, on crée une commission... Il serait peut-être temps que l'on karchérise au 2.0 cette administration... On pensait que Sarko... auteur de cette fameuse karchérisation... mais non..."



1 commentaire:

Catherine a dit…

Images et propos de Jean-Michel Billaut recueillis sur Facebook les 2 et 4 septembre 2012.