Scientific MOOCs follower. Author of Airpocalypse, a techno-medical thriller (Spring 2017)


Welcome to the digital era of biology (and to this modest blog I started in early 2005).

To cure many diseases, like cancer or cystic fibrosis, we will need to target genes (mutations, for ex.), not organs! I am convinced that the future of replacement medicine (organ transplant) is genomics (the science of the human genome). In 10 years we will be replacing (modifying) genes; not organs!


Anticipating the $100 genome era and the P4™ medicine revolution. P4 Medicine (Predictive, Personalized, Preventive, & Participatory): Catalyzing a Revolution from Reactive to Proactive Medicine.


I am an early adopter of scientific MOOCs. I've earned myself four MIT digital diplomas: 7.00x, 7.28x1, 7.28.x2 and 7QBWx. Instructor of 7.00x: Eric Lander PhD.

Upcoming books: Airpocalypse, a medical thriller (action taking place in Beijing) 2017; Jesus CRISPR Superstar, a sci-fi -- French title: La Passion du CRISPR (2018).

I love Genomics. Would you rather donate your data, or... your vital organs? Imagine all the people sharing their data...

Audio files on this blog are Windows files ; if you have a Mac, you might want to use VLC (http://www.videolan.org) to read them.

Concernant les fichiers son ou audio (audio files) sur ce blog : ce sont des fichiers Windows ; pour les lire sur Mac, il faut les ouvrir avec VLC (http://www.videolan.org).


Un village Indien où les femmes avec SmartPhone sont sous surveillance

L'éthique dans les usages du numérique : où l'on découvre que les obstacles culturels se retrouvent d'un continent sur l'autre, même s'ils varient ...

Ben c'est pas gagné pour l'e-santé en Inde non plus ... en tout cas pas à tous les coups ... Je râle souvent que les choses n'avancent pas en France, mais si on regarde loin de chez nous, on tombe aussi sur ... des obstacles culturels. Ce coup-ci, c'est pas l'Ordre des Médecins qui renâcle sous prétexte que les médecins vont perdre de leurs prérogatives au profit de patients gagnant en autonomie, grâce à des logiciels santé utilisables sur leur smartphone ... Un village musulman de 8.000 âmes, dans le Nord de l'Inde, pauvre et situé dans l’État du Bihar (lequel est densément peuplé, peu développé sur le plan économique ; c'est une région où le bouddhisme prend ses racines) réglemente de manière très stricte l'utilisation des téléphones portables par la population féminine : jeunes filles et femmes non mariées n'ont pas le droit de l'utiliser, tandis que les femmes mariées sont uniquement autorisées à téléphoner (chatter ? twitter ? tenir leur blog ? liker sur Facebook ? etc.) sous surveillance familiale - masculine, cela va de soi ... Une tutelle d'un autre âge, qui fait certainement rêver, chez les Gaulois, l'Ordre des Médecins et l'ASIP Santé au ministère de la santé, bref, tout l'arsenal de nos aimables institutionnels chargés de "promouvoir" l'usage du numérique dans la santé ... Par "promouvoir", entendre : encadrer. Donc enterrer le dossier, ni plus ni moins. Tout en proclamant haut et fort le contraire. On avance. Victoire. En fait, peu ou prou, tout se passe chez nous en e-santé comme chez ces Indiens habitant dans un village de l’État du Bihar, pour la réglementation concernant l'usage des téléphones portables fait par la population féminine locale ... Comme quoi les obstacles culturels se retrouvent d'un continent sur l'autre, même s'ils varient ...

Bihar Village Bans Women and Girls From Using Mobile Phones

Sinon, pour voir un blog qui fait un tabac en Inde, cliquer sur le lien : http://www.chapatimystery.com

Aucun commentaire: