Scientific MOOCs follower. Author of Airpocalypse, a techno-medical thriller (Out Summer 2017)


Welcome to the digital era of biology (and to this modest blog I started in early 2005).

To cure many diseases, like cancer or cystic fibrosis, we will need to target genes (mutations, for ex.), not organs! I am convinced that the future of replacement medicine (organ transplant) is genomics (the science of the human genome). In 10 years we will be replacing (modifying) genes; not organs!


Anticipating the $100 genome era and the P4™ medicine revolution. P4 Medicine (Predictive, Personalized, Preventive, & Participatory): Catalyzing a Revolution from Reactive to Proactive Medicine.


I am an early adopter of scientific MOOCs. I've earned myself four MIT digital diplomas: 7.00x, 7.28x1, 7.28.x2 and 7QBWx. Instructor of 7.00x: Eric Lander PhD.

Upcoming books: Airpocalypse, a medical thriller (action taking place in Beijing) 2017; Jesus CRISPR Superstar, a sci-fi -- French title: La Passion du CRISPR (2018).

I love Genomics. Would you rather donate your data, or... your vital organs? Imagine all the people sharing their data...

Audio files on this blog are Windows files ; if you have a Mac, you might want to use VLC (http://www.videolan.org) to read them.

Concernant les fichiers son ou audio (audio files) sur ce blog : ce sont des fichiers Windows ; pour les lire sur Mac, il faut les ouvrir avec VLC (http://www.videolan.org).


Des organes fabriqués par ... une imprimante !

Notre très sérieux Comité d’Éthique va-t-il bientôt interdire ces pratiques au nom du principe de précaution et d'autres raisons moins avouables ???
Dans 10 ans, des organes vitaux fonctionnels et implantables sortis tout droit d'une imprimante ? On peut déjà imprimer de la peau et diverses cellules biologiques à l'aide d'imprimantes 3D. Comment les sociétés et chercheurs impliqués dans le "3D Bioprinting" (l'impression en 3D de matériau biologique humain) fiancent-ils leurs travaux de recherche pour fabriquer des organes vitaux fonctionnels ? En commercialisant de la peau et autres cellules biologiques sorties d'imprimantes 3D à des laboratoires pharmaceutiques, qui peuvent tester leurs médicaments à l'aide de ces nouveaux "produits" ... Plus besoin de réaliser des tests sur animaux ... C'est Brigitte Bardot qui va être contente (pour peu qu'elle suive l'actualité du 3D Bioprinting)...
A ne pas manquer : "How 3D Printers Are Reshaping Medicine"
==> lire ici
"Printing off a kidney or another human organ may sound like something out of a science fiction novel, but with the advancements in 3D printing technology, the idea may not be so far-fetched. While 3D printing has been successfully used in the health care sector to make prosthetic limbs, custom hearing aids and dental fixtures, the technology is now being used to create more complex structures — particularly human tissue."
L'exemple de la société Organovo, basée à San Diego, Californie :  lire ici.
 
 

2 commentaires:

Catherine a dit…

Brigitte Bardot, célèbre actrice française dans les années 70, a été à la tête de la SPA ou société protectrice des animaux durant plusieurs décennies ...

Anonyme a dit…

Les bio matériaux existent depuis longtemps ; y compris des ligament en dentelles du Puy en Velay. Tout est dans tout :

http://www.ina.fr/sciences-et-techniques/medecine-sante/video/CLC8904071867/des-ligaments-en-dentelles-du-puy.fr.html