Scientific MOOCs follower. Author of Airpocalypse, a techno-medical thriller (Out Summer 2017)


Welcome to the digital era of biology (and to this modest blog I started in early 2005).

To cure many diseases, like cancer or cystic fibrosis, we will need to target genes (mutations, for ex.), not organs! I am convinced that the future of replacement medicine (organ transplant) is genomics (the science of the human genome). In 10 years we will be replacing (modifying) genes; not organs!


Anticipating the $100 genome era and the P4™ medicine revolution. P4 Medicine (Predictive, Personalized, Preventive, & Participatory): Catalyzing a Revolution from Reactive to Proactive Medicine.


I am an early adopter of scientific MOOCs. I've earned myself four MIT digital diplomas: 7.00x, 7.28x1, 7.28.x2 and 7QBWx. Instructor of 7.00x: Eric Lander PhD.

Upcoming books: Airpocalypse, a medical thriller (action taking place in Beijing) 2017; Jesus CRISPR Superstar, a sci-fi -- French title: La Passion du CRISPR (2018).

I love Genomics. Would you rather donate your data, or... your vital organs? Imagine all the people sharing their data...

Audio files on this blog are Windows files ; if you have a Mac, you might want to use VLC (http://www.videolan.org) to read them.

Concernant les fichiers son ou audio (audio files) sur ce blog : ce sont des fichiers Windows ; pour les lire sur Mac, il faut les ouvrir avec VLC (http://www.videolan.org).


La mort de la greffe cardiaque programmée en 2015 ?

Où l'on découvre que nos aimables mandarins transplanteurs vont pouvoir se recycler (si, si !). Mais comme ils ne vont pas le faire volontiers, il faudra les y pousser ... un peu. Ce n'est pas moi qui le dit, c'est un chirurgien cardiaque membre de l'Académie Nationale de Médecine, qui a déjà fait ce constat ... fin 2004 !

Je dédie ce modeste "Post" de Blog au Professeur Daniel Loisance, chirurgien cardiaque, membre de l'Académie Nationale de Médecine. Avec toute mon admiration.

"La transplantation (...), 'si elle est magique au plan individuel, est un non-sens épidémiologique', (...). Il y a en effet bien trop peu de greffons pour tous les malades en attente de greffe. D’où viendra donc le salut pour le cœur ? 'Tous les systèmes d’assistance circulatoire fonctionnent et sont miniaturisés. Mais surtout, on commence à savoir régénérer les tissus. Avec l’évolution du génie génétique, de la thérapie cellulaire, de la pharmacologie, on implantera de petites pompes provisoires, le temps de réparer les cellules cardiaque endommagées ou malades', se réjouit Daniel Loisance, chirurgien cardiaque, membre de l'Académie Nationale de Médecine. 'C’est le paradoxe de l’évolution de la science : on aura travaillé 40 ans sur le cœur artificiel et le marché disparaît, puisqu’on saura réparer le cœur'."

Source : "Quand la chirurgie panse le cœur des hommes" (Destinationsante.com, article mis en ligne le 05/03/2012)

La cardiologie change d'Avatar !
Hier, 08/10/2012, le Prix Nobel de médecine a été attribué à deux chercheurs pour leurs découvertes ouvrant la voie à la médecine régénérative par thérapie cellulaire (lire) ... "Le jury du prix Nobel de Médecine a mesuré tout l'impact que devraient avoir à l'avenir les travaux du Japonais Shinya Yamanaka et du Britannique John Gurdon qui viennent d'être récompensés. Leur recherche sur la transformation des cellules adultes en cellules souches susceptibles de régénérer les tissus de l'organisme pourrait bouleverser tout le domaine thérapeutique pour les maladies liées au vieillissement, du cancer, à l'infarctus, en passant par le diabète et la maladie de Parkinson. 'Leurs découvertes ont révolutionné notre compréhension de la manière dont les cellules et les organismes se développent', écrit le comité Nobel" (Source). 

Il est on ne peut plus probable que le séquençage du génome (génomique) va conduire à une médecine de prévention... D'autant qu'en 2015, tout le monde pourra faire séquencer son génome pour moins de 100 USD ...Vous rajoutez là-dessus le "3D bioprinting" qui fabrique des organes humains, l'Intelligence artificielle de santé qui sera basée sur le "Big data", etc, etc.. ... Forcément les mandarins "1.0" ou "old school" (ils existent encore, oh, que oui !) sentent confusément que leur avenir bat de l'aile ... En tout cas ils vont devoir s'adapter ... Or se former à nouveau, apprendre à réapprendre, apprendre d'autres techniques, c'est ... perdre du pouvoir (même si cela n'est que momentané, pour en regagner ensuite). Nos aimables mandarins transplanteurs considèrent que leur formation est gravée dans le marbre et qu'ils se sont formés une fois pour toutes en leur jeune (lointain) temps. C'est aussi tout le système de formation (initiale et continue) du pays qui leur donne raison car il est organisé comme cela - et pas qu'en médecine. Mobilité zéro ; formation continue problématique ... Nos aimables chirurgiens transplanteurs ne se recycleront que lorsqu'ils y seront contraints et forcés (jamais ?). N'espérons aucune anticipation de leur part, et c'est tout le système économique en France qui leur donne raison ... Ils comptent aussi sur le fait que les Français n'ont pas les gènes qu'il faut pour s'informer. Et ils ont un peu raison à mon avis. 

Ce n'est pas d'hier que l'on cherche à guérir en régénérant les cellules du corps humain ... voir par exemple les travaux du Dr. André Gernez ou, plus récemment, ceux de Nicole le Douarin ... Mais saviez-vous qu'un éminent chirurgien cardiaque, membre de notre honorable Académie Nationale de Médecine, j'insiste, avait annoncé la fin de la transplantation cardiaque ... fin 2004 ? "Sommes-nous prêts pour cette révolution ?", avait-il demandé (voir). Ses collègues étaient pliés de rire ... Je suis encore en train de me faire insulter, aujourd'hui, automne 2012, par des toubibs quand j'annonce la fin de la transplantation cardiaque ... Or depuis le Prix Nobel de Médecine 2012, communiqué hier, difficile d'ignorer que la médecine régénérative a pris son essor. Un chirurgien cardiaque membre de l'académie de médecine (j'insiste encore) a dit comme moi ... fin 2004 ... tout en demandant si on était prêts pour cette révolution ... ben non, mon brave monsieur ou ma brave dame, on n'est pas prêts du tout : y a des lobbies en place et des rentes de situation qu'il ne faut pas gêner, voyez-vous ... Et l'argent des médicaments immunosuppresseurs, alors ? D'autre part, ceux qui financent notre économie sont âgés. Ils veulent voir les bénéfices des thérapies pour eux, et non pour les générations à venir. Nous sommes donc programmés pour rester coincés au XXème siècle ... et fabriquer de la fausse innovation, de la fausse croissance, de la fausse santé, du faux bonheur ... Peut-on aller bien dans un monde malade ? Je ne le crois pas ...Puis-je vous conseiller d'aller faire un tour sur le groupe Facebook "Les médecins ne sont pas des pigeons ?" Quelqu'un y dit que les toubibs sont "les dindons de la farce gouvernementale" ...

Si l'on prend cette question de la médecine de remplacement (les transplantations) par l'autre bout de la lorgnette, on peut déjà entrevoir ... la mort de la mort encéphalique ... Car de même qu'on pourra régénérer du tissu cardiaque, et installer des micro-turbines à débit continu pour permettre au cœur de se régénérer (ventricule gauche, puis ventricule droit) ... ce qui fait qu'ensuite le cœur régénéré n'aura besoin ni de turbine ni de greffe, on pourra ... régénérer des cellules du cerveau, non d'un synapse ! Comment, dans ces conditions, obtenir des organes vitaux à greffer en argumentant auprès de familles qui accompagnent un proche "en fin de vie" que le cerveau dudit proche se trouve dans un état de destruction irréversible ? A moins que le boulot des soignants consiste désormais à prendre les gens pour des pigeons ... et non à les soigner au mieux ... Faut-il revoir le serment d’Hippocrate en serment d’Hypocrite ? Je vous bouscule un peu, cher lecteur, mais c'est parce que j'ai rencontré le Pr. Daniel Loisance, précurseur de toute cette innovation dans le traitement de l'insuffisance cardiaque sévère, cet été. Et je trouve qu'il ne va pas bien ... Il n'a pas eu le succès qu'il mérite ... Eh bien moi, je l'admire ... autant que Christian Cabrol, le pionnier de la transplantation cardiaque, en son temps (1968) ... D'ailleurs ils ont tous deux un caractère de cochon (cela tombe bien, moi aussi) ... Cabrol a fait son temps ... Faudrait peut-être cesser d’idolâtrer notre passé (qui a ses défauts aussi ... certains secrets médicaux sont bien gardés) et se tourner vers notre avenir ? C'est là que nous allons passer le plus clair de notre temps ...

Mes autres chroniques bioéthiques sur le sujet :
Aline Feuvrier-Boulanger : "Mon cœur qui bat n'est pas le mien" (Oh Éditions, 2007)
Transplantation cardiaque : A trop se muscler dans la posture du Don, voici ce qui arrive ...

Pour ma vingtaine de "Posts" sur l'assistance circulatoire mécanique, c'est ici.

(Photo "Avatar" circulant sur Facebook à l'occasion de l'anniversaire de Sigourney Weaver le 08/10/2012).

1 commentaire:

Catherine a dit…

Image globe : http://www.erasme.ulb.ac.be/page.asp?id=8603&langue=FR