Precision Medicine will need to get out of the pharma silo that is based on symptoms


Welcome to the digital era of biology (and to this modest blog I started in early 2005).

To cure many diseases, like cancer or cystic fibrosis, we will need to target genes (mutations, for ex.), not organs! I am convinced that the future of replacement medicine (organ transplant) is genomics (the science of the human genome). In 10 years we will be replacing (modifying) genes; not organs!


Anticipating the $100 genome era and the P4™ medicine revolution. P4 Medicine (Predictive, Personalized, Preventive, & Participatory): Catalyzing a Revolution from Reactive to Proactive Medicine.


After low-cost airlines (Ryanair, Easyjet ...) comes "low-cost" participatory medicine. Some of my readers have recently christened this long-lasting, clumsy attempt at e-writing of mine "THE LOW-COSTE INNOVATION BLOG". I am an
early adopter of scientific MOOCs. My name's Catherine Coste. I've earned myself four MIT digital diplomas: 7.00x, 7.28x1, 7.28.x2 and 7QBWx. Instructor of 7.00x: Eric Lander PhD.

Upcoming books: Airpocalypse, a medical thriller (action taking place in Beijing) 2017; Jesus CRISPR Superstar, a sci-fi -- French title: La Passion du CRISPR (2018).

I love Genomics. Would you rather donate your data, or... your vital organs?

Audio files on this blog are Windows files ; if you have a Mac, you might want to use VLC (http://www.videolan.org) to read them.

Concernant les fichiers son ou audio (audio files) sur ce blog : ce sont des fichiers Windows ; pour les lire sur Mac, il faut les ouvrir avec VLC (http://www.videolan.org).


Un moment magique ...

C'était il y a quelques mois, en revenant d'un pays lointain, dans un aéroport international, en transit, en compagnie de mon mari vissé à son PC portable ...

En plein décalage horaire, fatiguée, en pensant à la montagne de travail (tâches ménagères entre autres) qui m'attend en rentrant à la maison (question : quand on voyage autant, où est-ce : ma maison ?) ... je regarde dans le vague ... Assises en face de moi, d'autres femmes ... indiennes, chinoises ... chacune flanquée de son mari (je suppose), vissé lui aussi à un machin électronique ... Elles sont accompagnées d'enfants (fillettes sages, petits garçons pleins de vie), ou pas ... Instinctivement, je me sens à l'unisson avec elles. Nous échangeons des regards ... on s'observe mutuellement, avec une grande douceur, sans aucune agressivité, mais avec une curiosité qui fait du bien ... et au bout d'un petit moment, on se met toutes à sourire ... Je me lève et je me rapproche d'elles ... Je dis en chinois mandarin à une maman que sa fille est très mignonne, à une autre que son fils a l'air très intelligent (il est plongé dans un jeu vidéo qui a l'air complexe) ... Juste à côté, une mère indienne et sa fille nous écoutent d'une oreille bienveillante ... On dirait deux princesses sorties d'un conte de Shéhérazade ... Quelle élégance, quelle beauté ... On dirait qu'elles vont nous faire toutes deux la danse des 7 voiles ... La petite n'a pas plus de 7 ans, mais elle est maquillée ... un très joli maquillage ... En Inde les filles, enfants, sont très sexuées. Elles sont couramment maquillées à 5 ans ... Puis, quand elles sont de religion musulmane, elles porteront le voile dès 11 ou 12 ans ... Toutes ces femmes, moi y compris, qui échangent des regards, des sourires complices, quelques propos dans la langue ou les langues que l'on connaît un peu, dont on tente de se servir en espérant que l'autre comprenne et apprécie nos efforts. Nous rions parce que, toutes, nous voyons que nos maris ne se sont rendus compte de rien : ils sont plongés dans leur e-univers ... travail oblige ... Avec quelques mots de chinois, d'anglais, des mimiques et des gestes, on se communique ce qu'on ressent : nous sommes contentes de voir ces continents réunis ici, dans cet aéroport : L'Europe (représentée par moi), l'Asie (par les femmes chinoises et leurs enfants), l'Inde (les deux princesses Shéhérazade) ...

Nous savons que la classe moyenne (massive !) en Chine et en Inde émerge, et nous en sommes contentes ... Nous sommes toutes des femmes appartenant à la classe moyenne, et nous nous sommes reconnues au fin fond de cet aéroport ... J'explique comme je peux à ces femmes à quel point je suis contente de les voir : elles sont la preuve vivante de cette émergence d'une classe moyenne tant attendue en Chine et en Inde ... cela ne pourra que faire du bien à l'économie Européenne ... car la consommation d'une immense classe moyenne chinoise et indienne pourrait relancer les économies américaine et européenne ... Au creux de ce moment de fatigue et de flou, je suis rassurée d'avoir rencontré ces femmes et leurs enfants. Ce fut un moment d'échange très intense, qui m'a donné une grande force, chaud au cœur ... Et si nous, une poignée de femmes issues de la classe moyenne de trois continents, on comprenait l'économie mieux que certains de nos économistes gaulois ... terrorisés par le "péril jaune", ou comparant sans cesse les pays (qui pisse le plus loin ?) ... "La Chine va imploser à cause des robots intelligents", etc. Et si nous, une poignée de femmes issues de la classe moyenne de trois continents, on avait ... ce tout petit supplément d'âme, ou de ... sagesse ?

[Image]

Aucun commentaire: