Precision Medicine will need to get out of the pharma silo that is based on symptoms


Welcome to the digital era of biology (and to this modest blog I started in early 2005).

To cure many diseases, like cancer or cystic fibrosis, we will need to target genes (mutations, for ex.), not organs! I am convinced that the future of replacement medicine (organ transplant) is genomics (the science of the human genome). In 10 years we will be replacing (modifying) genes; not organs!


Anticipating the $100 genome era and the P4™ medicine revolution. P4 Medicine (Predictive, Personalized, Preventive, & Participatory): Catalyzing a Revolution from Reactive to Proactive Medicine.


After low-cost airlines (Ryanair, Easyjet ...) comes "low-cost" participatory medicine. Some of my readers have recently christened this long-lasting, clumsy attempt at e-writing of mine "THE LOW-COSTE INNOVATION BLOG". I am an
early adopter of scientific MOOCs. My name's Catherine Coste. I've earned myself four MIT digital diplomas: 7.00x, 7.28x1, 7.28.x2 and 7QBWx. Instructor of 7.00x: Eric Lander PhD.

Upcoming books: Airpocalypse, a medical thriller (action taking place in Beijing) 2017; Jesus CRISPR Superstar, a sci-fi -- French title: La Passion du CRISPR (2018).

I love Genomics. Would you rather donate your data, or... your vital organs?

Audio files on this blog are Windows files ; if you have a Mac, you might want to use VLC (http://www.videolan.org) to read them.

Concernant les fichiers son ou audio (audio files) sur ce blog : ce sont des fichiers Windows ; pour les lire sur Mac, il faut les ouvrir avec VLC (http://www.videolan.org).


Voltaire, les imprimantes 3D et la génomique : "Je suis tombé(e) par terre ..."

"Réparer l'homme, c'est bien ; l'augmenter, c'est mal", disent nos comités de bioéthique conservateurs. Il y a déjà un "Hadopi" du don d'organes : donner des organes, c'est bien ; en imprimer (imprimante 3D), c'est mal ... Petit décryptage ...

"Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire." Une citation attribuée à Voltaire, peut-être à tort ... (source)

Remplacer "dire" par "fabriquer", prendre l'exemple de la technologie émergente des imprimantes 3D et dire : "je ne suis pas d'accord avec ce que vous fabriquez [dans le cas d'une arme], mais je me battrai pour que vous ayez le droit de la fabriquer."

Saviez-vous que l'on commence à imprimer du matériau humain (biologique) grâce aux imprimantes 3D ? De la peau, du muscle, une vessie, une trachée, des veines et artères ... et à l'essai encore, au rayon des organes mous : un rein fonctionnel ... Rappelons que les 2/3 des greffes effectuées dans le monde concernent le rein ... 

Cet article publié dans TechCrunch le 2 octobre 2012 donne à réfléchir, tout en faisant le point sur les avancées en matière d'impression d'objets en 3D (le "3D Printing") :

Home 3D Printing Is Killing The Manufacturing Industry

Rappelons que ce sont les technologies qui déterminent les usages, et non l'inverse ... 

Avec les imprimantes 3D, la bataille de la propriété intellectuelle ne fait que commencer ...

La bataille entre les objets à "copyright" et ceux en "open source" (libre accès) ne fait que commencer ... Les "fab labs" fabriquent des objets à la demande, comme ces ateliers où l'on fabrique des pièces détachées de modèles automobiles de collection - ces petites pièces que les fabricants eux-mêmes ne font plus depuis belle lurette ... Ces "fab labs" s'équipent massivement d'imprimantes 3D ... afin que leurs clients puissent venir les voir pour leur demander de leur fabriquer des objets sur mesure ... Un "fab lab" constitue une sorte de mi-chemin entre le laboratoire expérimental et l'usine de fabrication ... Il va y avoir un "Hadopi" visant à imposer les droits de l'objet ("copyright" ou propriété intellectuelle), pour interdire l'objet en "open source" ... La bataille de la propriété intellectuelle ne fait que commencer ... Les industriels voudront l'imposer, cette propriété intellectuelle - la leur (avec un Hadopi) ; les imprimantes 3D d'objets voudront promouvoir l'objet en "open source" et donc contourner la propriété intellectuelle servant les intérêts de l'économie "1.0" ... 

Comme les objets sont conçus pour une durée de vie courte (imprimante, four, machine à laver etc.), les industriels (dits "1.0") qui fabriquent ces objets dont on dit qu'ils sont conçus pour ne pas durer afin que le consommateur en rachète plus souvent ("designed for the dump") vont faire interdire les objets fabriqués à l'aide d'imprimantes 3D ... Les objets conçus à l'aide d'imprimantes 3D seront, quant à eux, conçus pour durer ("NOT designed for the dump"). Bien sûr les industriels 1.0 vont mettre des bâtons dans les roues de cette nouvelle industrie - ne serait-ce qu'en l'empêchant de contourner l'industrie traditionnelle ou 1.0 ... Pour cela, notre industrie traditionnelle ou 1.0 va envoyer ses lobbies demander au gouvernement de voter des lois en sa faveur ... cela s'est vu avec des gouvernements de droite et de gauche ...

Pour quelques idées et informations supplémentaires, c'est par ici ... Puis-je vous suggérer, par exemple, de jeter un œil distrait sur quelques-unes des chroniques bioéthiques antérieures écrites par votre Gavroche Girl de service ?

Y aurait-il un Hadopi du don d'organes ? 
Le business de la transplantation
La génétique est morte, vive la génomique !

(Image)

1 commentaire:

Catherine a dit…

http://www.wired.com/design/2012/09/how-makerbots-replicator2-will-launch-era-of-desktop-manufacturing/