Scientific MOOCs follower. Author of Airpocalypse, a techno-medical thriller (Out Summer 2017)


Welcome to the digital era of biology (and to this modest blog I started in early 2005).

To cure many diseases, like cancer or cystic fibrosis, we will need to target genes (mutations, for ex.), not organs! I am convinced that the future of replacement medicine (organ transplant) is genomics (the science of the human genome). In 10 years we will be replacing (modifying) genes; not organs!


Anticipating the $100 genome era and the P4™ medicine revolution. P4 Medicine (Predictive, Personalized, Preventive, & Participatory): Catalyzing a Revolution from Reactive to Proactive Medicine.


I am an early adopter of scientific MOOCs. I've earned myself four MIT digital diplomas: 7.00x, 7.28x1, 7.28.x2 and 7QBWx. Instructor of 7.00x: Eric Lander PhD.

Upcoming books: Airpocalypse, a medical thriller (action taking place in Beijing) 2017; Jesus CRISPR Superstar, a sci-fi -- French title: La Passion du CRISPR (2018).

I love Genomics. Would you rather donate your data, or... your vital organs? Imagine all the people sharing their data...

Audio files on this blog are Windows files ; if you have a Mac, you might want to use VLC (http://www.videolan.org) to read them.

Concernant les fichiers son ou audio (audio files) sur ce blog : ce sont des fichiers Windows ; pour les lire sur Mac, il faut les ouvrir avec VLC (http://www.videolan.org).


Welcome. Bust Myths. Take action.

Replacement medicine technologies, 3D Bioprinting, regenerative medicine (stem cell therapies), genomics: today and tomorrow's medicine! The transplant medicine, yesteday's medicine, is keeping its grip on our health and diseases, no matter what, as it is only willing to protect its financial interests (immunosuppressive drugs for kidney transplant)... Official Narrative (sponsored by Big Pharma) VS What Really Happened (sponsored by... nobody).
  
Bienvenue. Ici on fait la chasse aux mythes sponsorisés par ces "Labos" pharmaceutiques souhaitant préserver une rente de situation ... Et on agit ... C'est-à-dire que l'on s'organise ... "Google is my boss" : les éditeurs de presse européens n'aiment pas les zigotos qui écrivent sur des tas de choses sur leurs blogs ... et qui eux ont besoin de Google pour se faire connaître ... En fait la presse n'aime pas les glandus dans mon genre ... qui se permettent d'avoir des idées et des les faire connaître ... Le précédent gouvernement avec son Hadopi s'est mis à la solde des majors ... Celui-ci va se mettre à la solde des éditeurs de presse 1.0 (presse papier traditionnelle) ... Après cela sera le tour des éditeurs 1.0 de bouquins (éditeurs papier) avec l'envolée du self publishing ... Mais faut se mettre à la place des Empereurs 1.0 (tous ceux qui cherchent à protéger une rente de situation) ... veulent pas crever ... veulent continuer à gagner encore beaucoup de sous ...
 

1 commentaire:

Catherine a dit…

"Etalab dissout, vers la fin de l'open data à la française ?" : "Cette réorganisation pourrait donc être le signe d'un revirement dans l'approche de l'Etat quant au partage des données publiques. Une approche qui avait conduit à la création d'Etalab en 2011. Selon Les Echos, le gouvernement travaillerait en effet à la mise en place d'un projet visant à tirer profit de ces données. Gratuites pour l'instant, ces dernières pourraient donc devenir payantes.

Premières victimes, les données de santé

Rendre les données publiques disponibles gratuitement n'est en effet pas un objectif partagé par tous les membres du gouvernement. Début septembre, le site de comparaison de tarifs médicaux Fourmi Santé s'était vu menacé de poursuites par la Caisse nationale d'assurance maladie (Cnam) s'il ne retirait pas "tout lien avec le site Ameli.fr" permettant d'accéder aux tarifs publics des professionnels de santé (lire l'article "Honoraires médicaux : Fourmi Santé réclame la transparence de la CNAM", du 06/09/12)."
http://www.journaldunet.com/ebusiness/le-net/suppression-etalab-1012.shtml