Precision Medicine will need to get out of the pharma silo that is based on symptoms


Welcome to the digital era of biology (and to this modest blog I started in early 2005).

To cure many diseases, like cancer or cystic fibrosis, we will need to target genes (mutations, for ex.), not organs! I am convinced that the future of replacement medicine (organ transplant) is genomics (the science of the human genome). In 10 years we will be replacing (modifying) genes; not organs!


Anticipating the $100 genome era and the P4™ medicine revolution. P4 Medicine (Predictive, Personalized, Preventive, & Participatory): Catalyzing a Revolution from Reactive to Proactive Medicine.


After low-cost airlines (Ryanair, Easyjet ...) comes "low-cost" participatory medicine. Some of my readers have recently christened this long-lasting, clumsy attempt at e-writing of mine "THE LOW-COSTE INNOVATION BLOG". I am an
early adopter of scientific MOOCs. My name's Catherine Coste. I've earned myself four MIT digital diplomas: 7.00x, 7.28x1, 7.28.x2 and 7QBWx. Instructor of 7.00x: Eric Lander PhD.

Upcoming books: Airpocalypse, a medical thriller (action taking place in Beijing) 2017; Jesus CRISPR Superstar, a sci-fi -- French title: La Passion du CRISPR (2018).

I love Genomics. Would you rather donate your data, or... your vital organs?

Audio files on this blog are Windows files ; if you have a Mac, you might want to use VLC (http://www.videolan.org) to read them.

Concernant les fichiers son ou audio (audio files) sur ce blog : ce sont des fichiers Windows ; pour les lire sur Mac, il faut les ouvrir avec VLC (http://www.videolan.org).


Au Docteur Martin Winckler, la Nation reconnaissante ...

Dr. Winckler, j'ai l'honneur de vous adresser la e-médaille de reconnaissance de la Nation ... 

Où l'on découvre que la frontière est bien mince entre la promotion et l'information, en matière de santé ... Petite présentation du pionnier français de l'information santé grand public "2.0" : le Dr. Martin Winckler ... qui a tellement bien fait son boulot au pays de la "transparence" (rime avec douce France) ... qu'il est ... en exil. D'où il continue à faire son vrai boulot : celui de nous soigner ("en soignant, en écrivant") ...

Ce n'est pas en interdisant aux toubibs de faire de la "pub" qu'on a résolu ce problème de "confusion" (à dessein) entre promotion et information ... LE médecin pionnier en matière de véritable information (et non : promotion) médicale à l'attention du grand public s'est fait virer de nos médias 1.0 et est parti vivre et travailler au Canada il y a quelques années ... Il vit donc dans un pays anglo-saxon où la méritocratie n'est pas ... lettre morte. La France a une dette envers lui ... Il devrait être reconnu comme pionnier de l'information médicale grand public ... Est-ce le cas ? Euh ... Je lance ici un appel aux producteurs TV : embauchez le Dr. Winckler pour faire un bon scénario (et n'oubliez pas de le payer, tout de même ... merci ... quand je dis : payer : je parle de VRAIE RECONNAISSANCE) ...

Médecin, romancier, essayiste, professeur d'éthique médicale au Canada, cinéphile et amateur de "musicals" (comédies musicales anglo-saxonnes), Martin Winckler, de son vrai nom Marc Zaffran, m'a inspirée comme exemple à suivre pour écrire ce blog. Pourquoi ? Ben parce que chez les toubibs (un monde que je connais bien), il ne confond pas information et promotion. Dans le même genre, y a le Dr. Dominique Dupagne. A part cela ? Euh, je cherche ... mais j'ai beau chercher, surtout dans le domaine des greffes, on vous "informe", cher usager de la santé, c'est-à-dire que l'on promeut un système économique soigneusement mis en place, dans lequel les rentes financières de situation sont soigneusement verrouillées ... pour perdurer ... et l'information se fait en fonction desdites rentes ... Vous appelez cela de la promotion ? Mais non, voyons, c'est de l'information ! "L'information sur le don d'organes" ... disponible en ligne (bon certes l'"informateur" a payé Google pour paraître en 1ère page, devant tous les autres résultats de recherche) ...  On pourrait multiplier les exemples dans bien d'autres domaines que dans celui de la médecine de remplacement ...

Le Dr. Martin Winckler a été le premier à dénoncer des conflits d'intérêts dans le monde médical - intérêts financiers des "labos", payant grassement des médecins et chirurgiens pour être "leaders d'opinion" auprès de leurs confrères - ce qui est très bien pour "booster" les ventes d'un bon médicament, mais moins bien quand ledit médicament (ou "device" médical) est inutile voire dangereux, ou encore posé à tout va parce que cela rapporte financièrement : le "stent" n'est pas la panacée : à terme il conduit ... à l'insuffisance cardiaque à bas bruit ... Cela n'empêche pas certains cardiologues d'implanter une dizaine de "stents" chez un même patient ... On comprend ainsi que pour certains cardiologues, un patient en insuffisance cardiaque, c'est mieux qu'un livret A ... Le Dr. Winckler a dénoncé des scandales de santé publique tels que les statines (médicaments anti-cholestérol faisant fondre le muscle, y compris le ... muscle cardiaque), l'hypocrisie en matière de "planning familial" (l'avortement ou IVG), une organisation de notre système de santé en silo (avec le mandarinat 1.0 au sommet de la hiérarchie), ce qui nuit gravement à la santé du patient ou de la patiente, etc. etc. N'oublions pas la mauvaise organisation ("1.0") du système de formation initiale et continue de nos (futurs) soignants - et, pour commencer, le mauvais recrutement de nos futurs soignants (réussir par un concours à écraser les autres, pour ... prouver que l'on va devenir le meilleur médecin - Mandarin 1.0 qui soit) ... Le Dr. Winckler a fini par se faire renvoyer de France Inter (une radio-panier-de-crabes-1.0 parmi tant d'autres ? mais y aurait-il aussi la TV-panier-de-crabes-1.0 ?), où il tenait une excellente chronique sur tous ces délicats et passionnants sujets médicaux ... "De septembre 2002 à juillet 2003, il prépare et lit chaque matin Odyssée, une chronique sur France Inter, où il exprime franchement ses idées sur la médecine en France et la façon dont les séries télévisées sont diffusées par les chaînes françaises." (Wikipédia). Il n'a pas fait le poids contre les intérêts financiers de certains "labos" (qui ne font pas la gloire des autres "labos") ... et on lui a gentiment demandé d'aller voir ailleurs ... ce que, faute de perspective professionnelle à la hauteur de ses talents en France, il a fini par aller faire en pays anglo-saxon ...

You know what? This is our loss (not his)...

Aucun commentaire: