Scientific MOOCs follower. Author of Airpocalypse, a techno-medical thriller (Spring 2017)


Welcome to the digital era of biology (and to this modest blog I started in early 2005).

To cure many diseases, like cancer or cystic fibrosis, we will need to target genes (mutations, for ex.), not organs! I am convinced that the future of replacement medicine (organ transplant) is genomics (the science of the human genome). In 10 years we will be replacing (modifying) genes; not organs!


Anticipating the $100 genome era and the P4™ medicine revolution. P4 Medicine (Predictive, Personalized, Preventive, & Participatory): Catalyzing a Revolution from Reactive to Proactive Medicine.


I am an early adopter of scientific MOOCs. I've earned myself four MIT digital diplomas: 7.00x, 7.28x1, 7.28.x2 and 7QBWx. Instructor of 7.00x: Eric Lander PhD.

Upcoming books: Airpocalypse, a medical thriller (action taking place in Beijing) 2017; Jesus CRISPR Superstar, a sci-fi -- French title: La Passion du CRISPR (2018).

I love Genomics. Would you rather donate your data, or... your vital organs? Imagine all the people sharing their data...

Audio files on this blog are Windows files ; if you have a Mac, you might want to use VLC (http://www.videolan.org) to read them.

Concernant les fichiers son ou audio (audio files) sur ce blog : ce sont des fichiers Windows ; pour les lire sur Mac, il faut les ouvrir avec VLC (http://www.videolan.org).


Médecine régénérative : les avancées du Japon

Au Japon, on assiste à de grandes avancées en matière de cellules souches ... dans le domaine de la médecine régénérative ... Ainsi, les premiers essais cliniques sur l'homme pour utiliser des cellules souches adultes sur les patients souffrant d'une maladie de la rétine vont commencer dans ce pays ... "C'est merveilleux ! Quand en France ?", dit le texto de ma mère - qu'elle vient de m'envoyer ... Mon père souffre d'une maladie de la rétine et, malgré trois opérations successives à Monaco, par un excellent chirurgien, il n'a pas pu recouvrer la vue à l’œil atteint ... A mon avis, le temps que cette nouvelle pratique arrive en France ... vaudrait mieux que mon père aille se faire soigner au Japon ... à moins qu'à Monaco ... Mon père a en décembre un prochain rendez-vous avec son chirurgien - le Dr. Frédéric Betis, qui assure lui-même toutes les visites de suivi post-op, même à plusieurs mois après la dernière intervention ... Ce sera l'occasion de parler médecine régénérative ... ou régénératrice (on trouve les deux termes) ... Cette fois-ci j'accompagnerai mon père, comme cela je verrai bien en direct live ce que le Dr. Betis pense de cette nouvelle méthode et de ses avancées ... certes prudentes ... mais réjouissantes ... Je vous tiendrai au courant ...

"Après avoir été récompensé, avec John Gurdon, par le prix Nobel de Médecine le 8 octobre dernier pour ses travaux de recherche (Cf Synthèse de presse Gènéthique du 08/10/12), le chercheur Japonais Shynia Yamanaka 'assur[ait] lundi dans un entretien à l'AFP [Agence France presse] que le principe de [...] reprogrammation [des cellules adultes] est finalement très simple, avec l'intervention de trois ou quatre gènes pour convertir, par exemple, une cellule de peau adulte en cellule IPS malléable comme une cellule embryonnaire'.
A la question du journaliste visant à savoir si 'cette technique de reprogrammation réalisée en 2006 sur des cellules de souris puis en 2007 sur des cellules humaines, est [...] la réponse face aux problèmes éthiques soulevés par l'utilisation d'embryons humains pour des travaux sur les cellules souches', le chercheur Japonais explique: 'nous pouvons maintenant éviter l'utilisation d'embryons humains, c'est bien. Pourtant, nous avons devant nous de nouvelles questions éthiques. Par exemple, on peut réaliser des cellules reproductrices, spermatozoïdes ou ovocytes, à partir de cellules de peau ou de sang, en passant par le stade de cellule IPS. C'est un nouveau problème éthique: peut-on produire des gamètes à partir de sang et procéder à une fécondation?'. Pour Shynia yamanaka, 'la société doit vraiment débattre sur jusqu'où on peut aller avec cette nouvelle technologie'.
Précisant qu'il avait 'réalisé dès le début l'implication éthique', soit dès 2006, il ajoute qu'initialement, 'sur le plan des débouchés médicaux, [il pensait] que cette technologie servirait principalement la médecine régénérative [comme réparer un organe malade] [...]. Mais rapidement ensuite, [il a] réalisé que cette technologie avait un potentiel plus important pour la découverte de nouveaux médicaments'.
A propos de l'utilisation de cellules IPS pour des essais chez l'homme, Shynia Yamanaka précise que ces derniers sont pour bientôt. En effet, 'au Japon, des scientifiques de Kobé sont en train de demander l'autorisation au gouvernement japonais pour le tout premier essai clinique utilisant des cellules IPS pour la rétine, afin de soigner des patients souffrants d'une maladie de l’œil'.
Enfin, interrogé sur le projet japonais de création d'une banque de cellules souches IPS, un projet approuvé en juillet, le chercheur japonais répond: 'en théorie, nous pourrions produire des cellules IPS pour chaque patient. Mais ça serait très cher et long'. Ainsi, il précise que l'alternative serait 'de mettre sur pied un stock de cellules IPS, issus de volontaires (...) sélectionnés pour présenter des risques de rejets immunitaires minimum. Une fois que nous pourrons identifier ces donneurs (...) nous devrions être capable de fabriquer des cellules IPS valables pour beaucoup de patients', estimant 'qu'avec seulement 140 donneurs [il serait possible] de couvrir jusqu'à 90% de la population [pour le Japon]'." (Source)

Nobel Winner’s Stem Cells to Be Tested in Eye Malady in 2013: read here. 

Pic: Thomas Perlmann of Karolinska Institute presents Sir John B. Gurdon of Britain and Shinya Yamanaka of Japan as winners of the 2012 Nobel Prize in medicine or physiology. The prize committee at Stockholm’s Karonlinska institute said the discovery has “revolutionized our understanding of how cells and organisms develop.” Photograph by Bertil Enevag Ericson/Scanpix/AP Photo

Aucun commentaire: