Scientific MOOCs follower. Author of Airpocalypse, a techno-medical thriller (Spring 2017)


Welcome to the digital era of biology (and to this modest blog I started in early 2005).

To cure many diseases, like cancer or cystic fibrosis, we will need to target genes (mutations, for ex.), not organs! I am convinced that the future of replacement medicine (organ transplant) is genomics (the science of the human genome). In 10 years we will be replacing (modifying) genes; not organs!


Anticipating the $100 genome era and the P4™ medicine revolution. P4 Medicine (Predictive, Personalized, Preventive, & Participatory): Catalyzing a Revolution from Reactive to Proactive Medicine.


I am an early adopter of scientific MOOCs. I've earned myself four MIT digital diplomas: 7.00x, 7.28x1, 7.28.x2 and 7QBWx. Instructor of 7.00x: Eric Lander PhD.

Upcoming books: Airpocalypse, a medical thriller (action taking place in Beijing) 2017; Jesus CRISPR Superstar, a sci-fi -- French title: La Passion du CRISPR (2018).

I love Genomics. Would you rather donate your data, or... your vital organs? Imagine all the people sharing their data...

Audio files on this blog are Windows files ; if you have a Mac, you might want to use VLC (http://www.videolan.org) to read them.

Concernant les fichiers son ou audio (audio files) sur ce blog : ce sont des fichiers Windows ; pour les lire sur Mac, il faut les ouvrir avec VLC (http://www.videolan.org).


Votre futur disque dur est votre ADN

Ce n'est pas moi qui le dit, c'est Forbes ... La solution à notre ruineux et inabouti projet de DMP (dossier médical personnel informatisé) pourrait bien se trouver ... dans notre ADN ... après s'être trouvée dans le "cloud" - lire la chronique bioéthique : Le "cloud" comme super-secrétaire médicale ... Génomique, biologie synthétique, séquençage du génome, bioprinting 3D : voilà les mots usuels de la médecine qui se prépare ... loin de chez nous ... On peut toujours faire l'autruche ... et voir pour qui cela va mal se finir au bout du compte ... Pourquoi stocker des données dans de l'ADN ? La capacité de stockage des disques durs n'augmente pas assez pour faire face à l'explosion du volume des données numérisées dans le monde. D'ici 2020, on prévoit que l'augmentation de ce volume sera celui d'aujourd'hui multiplié par 50 ; tandis que les disques durs ne pourront offrir, dans le même temps, qu'une capacité de stockage multipliée par ... 15. La structure de l'ADN est incroyablement dense. 4 grammes d'ADN peuvent stocker, en théorie, 1,82 milliards de milliards de gigabits, soit la totalité des données numériques produites dans le monde durant une année ... Par ailleurs, la technologie et le savoir concernant le séquençage du génome augmentent de manière exponentielle par rapport à celle concernant le stockage des données (cette dernière augmentant déjà de 50% par an) ... Dans quelques années, faire séquencer son génome coûtera moins de 100 dollars ... La rapidité de progression de la "chose" est tout simplement vertigineuse ... Rappelons que le séquençage du génome est interdit en France, nos chercheurs et entrepreneurs dans le domaine sont tous partis à l'étranger (UK, Californie, Chine, etc.) Les pays émergents travaillent sur la génomique (Brésil) ... En France on roupille, ou on "meurt debout", ainsi que le formulait tout récemment un chirurgien qui voyage énormément en Asie depuis une ou deux décennies ... En Malaisie, à Singapour, Hong-Kong, Shanghai, affirmer que l'ADN est assez stable pour constituer un terrain de stockage à fort potentiel pour nos photographies, livres numériques, dossiers financiers, médicaux et autres vidéos ne nous fait pas passer pour des fous ... Tenez ce discours en France, on ne tardera pas à vous coiffer d'un entonnoir ... Pourtant, notre aimable e-fatras comme décrit plus haut est aujourd'hui bel et bien stocké sous forme d'encodage informatique à destination d'appareils faillibles, gourmands en énergie, devenant vite obsolètes ... Tout le contraire de notre ADN ... C'est pourquoi des chercheurs américains visionnaires construisent actuellement un énorme complexe ribonucléoprotéique afin d'y stocker toute l'information possible et imaginable - un pari inimaginable avec les moyens d'aujourd'hui, si l'on voulait faire la même chose sur des disques durs ... On pourrait imaginer, dans quelques années, pouvoir retracer les événements clé pour un individu donné, grâce au stockage dans l'ADN ...

["The capacity of hard drives isn’t increasing fast enough to keep up with the explosion of digital data worldwide. Forecasts call for a 50-fold increase in global data by 2020, but hard drives may grow only by a factor of 15.
But DNA is unimaginably dense. Four grams could theoretically hold 1.82 trillion gigabytes: All the data the world produces in a year. (...) With the reams of digital data we’re creating, there’s an immense potential for DNA to be a stable, long-term archive for ordinary information, such as photographs, books, financial records, medical files, and videos—all of which today are stored as computer code on fallible, power-hungry storage devices that, unlike DNA, become obsolete. (...)  
Church’s next project is to build a biological VCR. His vision is to record everything that happens around us and archive the information in DNA (the volume of data would make it impossible with today’s methods). (...).
Church foresees being able to go back through that information and study pivotal events in people’s lives." Source.]

On peut secouer la tête face à tant de "folie" ... on peut aussi tenter de s'informer, et lire l'article suivant :

What if Big Data is Too Big? A Radical Solution May Be in DNA

Aucun commentaire: