Scientific MOOCs follower. Author of Airpocalypse, a techno-medical thriller (Spring 2017)


Welcome to the digital era of biology (and to this modest blog I started in early 2005).

To cure many diseases, like cancer or cystic fibrosis, we will need to target genes (mutations, for ex.), not organs! I am convinced that the future of replacement medicine (organ transplant) is genomics (the science of the human genome). In 10 years we will be replacing (modifying) genes; not organs!


Anticipating the $100 genome era and the P4™ medicine revolution. P4 Medicine (Predictive, Personalized, Preventive, & Participatory): Catalyzing a Revolution from Reactive to Proactive Medicine.


I am an early adopter of scientific MOOCs. I've earned myself four MIT digital diplomas: 7.00x, 7.28x1, 7.28.x2 and 7QBWx. Instructor of 7.00x: Eric Lander PhD.

Upcoming books: Airpocalypse, a medical thriller (action taking place in Beijing) 2017; Jesus CRISPR Superstar, a sci-fi -- French title: La Passion du CRISPR (2018).

I love Genomics. Would you rather donate your data, or... your vital organs? Imagine all the people sharing their data...

Audio files on this blog are Windows files ; if you have a Mac, you might want to use VLC (http://www.videolan.org) to read them.

Concernant les fichiers son ou audio (audio files) sur ce blog : ce sont des fichiers Windows ; pour les lire sur Mac, il faut les ouvrir avec VLC (http://www.videolan.org).


La chirurgie assistée par ordinateur en France : bilan et prospective

La chirurgie assistée par ordinateur en France à ses débuts en 2000 ... et maintenant ? Et dans 10 ans ? 
Vous êtes chirurgien, vous êtes porteur d'un projet en e-santé ? Petit conseil : évitez-donc les "snipers" qui vont torpiller votre projet ou enterrer votre dossier ... les institutionnels entre autres (ASIP Santé, etc.), mais aussi les grands groupes qui manquent de flexibilité et vont s'emparer de vos idées ... à vos frais, ou tout simplement vont racheter votre projet pour ... l'enterrer (comme l'ont fait les institutionnels type ASIP Santé) car ce ne sera pas dans leur intérêt de le développer ... Eh oui ... chez Orange Healthcare tout n'est pas toujours rose non plus ... La société civile va-t-elle s'organiser afin de "s'émanciper de la désespérance institutionnelle" ?

Ancienne employée à Intuitive Surgical Europe (siège européen en Suisse), j'ai contribué au développement de la chirurgie mini invasive assistée par ordinateur en Europe. Rapide tour d'horizon dans la vidéo ci-dessous ... A cause de leur coût élevé (la faute aux fabricants parfois) et d'une organisation en silos de notre système de santé et de ses acteurs, les nouvelles technologies en chirurgie et en médecine - ce qu'on appelle l'e-santé, c'est-à-dire les systèmes d'information en santé - peinent à se développer ... D'autres pays (USA, Asie etc.) font mieux que nous ... Dans ces pays, de nombreuses PME travaillent dans l'e-santé. Flexibles, innovantes, elles font avancer les choses, et contribuent à remettre le patient au centre du parcours de soins ... tant mieux, car chez eux comme chez nous, y a du boulot dans ce domaine ... Sauf que ... chez nous, les startup françaises dans le domaine de l'e-santé ne sont pas les bienvenues (même si les institutionnels clament le contraire) ... et qui est le grand perdant de ce manque d'innovation, à votre avis ? Le patient, l'usager de la santé ...


La chirurgie assistée par ordinateur en France : bilan et prospective from Cath Coste on Vimeo.

Une amie médecin et geek (si si, cela existe) franco-qatari vient de me faire parvenir cette analyse ... Elle a un style inénarrable, à l'aune de son point de vue sur notre pays qu'elle n'habite plus (tout comme moi) : 

"- En France la e-santé c'est comme l'amour : plus on en parle et moins on la pratique [already heard that one!]
- avec des amis comme ceux de l'empilement des 68 couches de la gouvernance publique nous n'avons même pas besoin d'ennemis [already heard a variation of that]
- les projets institutionnels (DMP, Hôpital numérique, télémédecine …) sont tous à peu près pliés pour cette mandature. [no kidding!!]
Pour autant :
- la santé (au sens large i.e prévention, éducation, soins, bien-vivre) commence à devenir un enjeu visible (cf le rapport Gallois) [no comment]
- les contraintes budgétaires obligent les 'machines publiques à maintenir l'accélération linéaire de l'immobilisme' à diminuer leur vitesse de rotation [ha ha! that's a good one!]"

J'ai dit aux chirurgiens qui travaillent dans le domaine de la chirurgie assistée par ordinateur que je ne souhaite pas continuer mon blog sur la chirurgie robotique (voir ici et ici), initié en 2005 ... c'est un blog de pionnier(-ière), ni plus, ni moins. A eux de prendre le relais ... D'autre part, j'ai toujours nombre de messages provenant de patients ... me donnant l'impression curieuse de faire, moi, petite "bloggeuse" lambda, le service "après-vente" (plutôt que "vente" : consultation de médecin ou chirurgien) auprès de certains patients se posant des questions (quel est le meilleur chirurgien dans telle ou telle spécialité ?? Je dois me faire opérer ...) ou carrément en détresse (on m'a diagnostiqué une tumeur du cerveau et je n'en ai plus que pour 6 mois à vivre !!) ... A chaque fois je me suis efforcée de trouver des solutions, des parcours de santé, des réponses ... Je me suis impliquée ... mais c'est lourd à porter et j'ai un travail ... Ces blogs, c'est un sacerdoce effectué durant mes heures de loisir (peu !) ... A vous, chirurgiens français, de savoir "vendre" les bénéfices d'une opération en chirurgie mini invasive assistée par ordinateur à vos patients ... Les pays anglo-saxons, pragmatiques, se contentent de publier régulièrement des "success stories" ... Mais voilà, le Gaulois, c'est compliqué ... et les obstacles culturels dans la vieille Europe, le corporatisme médical et ses tabous (être pragmatique), tout cela mène la vie dure ... au pragmatisme dont on aurait pourtant méchamment besoin afin de replacer le patient au centre de l'organisation de notre système de santé (et non la rentabilité de "Big Pharma") ...

Et dans 10 ans, qu'en sera-t-il de ces nouvelles technologies dans la santé ? J'ai posé la question à Jean-Michel Billaut, économiste, spécialiste du numérique (voir son blog ici). Propos recueillis le 07/11/2012 :

"1/ nous aurons besoin de moins en moins de médecins vu que les progrès de l'intelligence artificielle dans ce domaine seront fulgurants (avec notamment le Watson d'IBM qui est déjà en exploitation dans une école/hôpital à NY) ...
2/ le 3D bio printing sera passé dans les mœurs, plus besoin d'avoir de donneurs d'organes "full" biologiques ...
3/ la génétique/génomique aura fait de tels progrès que nous disposerons d'une médecine préventive, et non plus "que" réparatrice ... et nous vivrons beaucoup plus longtemps ...
4/ même en bonne santé, les principes vitaux de notre santé seront analysés en temps réel ... grâce à des "sensors" (capteurs numériques), des réseaux sans fil, du "big data", du "cloud", etc. Notre corps va devenir une nouvelle interface...".

Sinon, vous pouvez lire en avant-première cette tribune par Yannick Motel sur l'e-santé (systèmes d'information en santé) à paraître prochainement, et qui me paraît assez réaliste : "Les prestataires spécialisés commencent à comprendre qu'ils ont leur destin en main, lequel passe entre autres par la case international." (Merci à Jean-Michel Billaut de me l'avoir passée) ...

A lire : "Un Africain-Français quatrième grand inventeur High Tech de tous les temps met au point le robot neurochirurgical appelé ROSA." "Un patron français classé derrière Jobs et Zuckerberg" : lire ici (*)

Vous êtes chirurgien, vous êtes porteur d'un projet en e-santé et ce qui est dit ici vous parle ? (soyons fous ...) N'hésitez pas à contacter Jean-Michel Billaut (contact info) ...
... et à lire sa présentation Futur 2.0 :
version française
version anglaise 

Vous pouvez aussi contacter Denise Silber à Basil Stratégies ... Petit conseil : évitez-donc les "snipers" qui vont torpiller votre projet ou enterrer votre dossier : les institutionnels entre autres, mais aussi les grands groupes qui manquent de flexibilité et vont s'emparer de vos idées ... à vos frais, ou tout simplement vont racheter votre projet pour ... l'enterrer (comme l'ont fait les institutionnels type ASIP santé) car ce ne sera pas dans leur intérêt de le développer ... Eh oui ... chez Orange Healthcare tout n'est pas rose ...

(*) "Bertin Nahum, patron de Medtech, une TPE montpelliéraine, vient d'être classé quatrième entrepreneur le plus plus révolutionnaire au monde.
'Je l'ai appris il y a une dizaine de jours, ce fut une belle surprise', confie Bertin Nahum, un entrepreneur de 42 ans, classé par le magazine scientifique Discovery Series en septembre 2012, juste derrière les Américains Steve Jobs, Mark Zuckerberg et James Cameron." (Source)

Reste à espérer que la société civile s'organise pour s'émanciper de "la désespérance institutionnelle" ... 

Aucun commentaire: