Precision Medicine will need to get out of the pharma silo that is based on symptoms


Welcome to the digital era of biology (and to this modest blog I started in early 2005).

To cure many diseases, like cancer or cystic fibrosis, we will need to target genes (mutations, for ex.), not organs! I am convinced that the future of replacement medicine (organ transplant) is genomics (the science of the human genome). In 10 years we will be replacing (modifying) genes; not organs!


Anticipating the $100 genome era and the P4™ medicine revolution. P4 Medicine (Predictive, Personalized, Preventive, & Participatory): Catalyzing a Revolution from Reactive to Proactive Medicine.


After low-cost airlines (Ryanair, Easyjet ...) comes "low-cost" participatory medicine. Some of my readers have recently christened this long-lasting, clumsy attempt at e-writing of mine "THE LOW-COSTE INNOVATION BLOG". I am an
early adopter of scientific MOOCs. My name's Catherine Coste. I've earned myself four MIT digital diplomas: 7.00x, 7.28x1, 7.28.x2 and 7QBWx. Instructor of 7.00x: Eric Lander PhD.

Upcoming books: Airpocalypse, a medical thriller (action taking place in Beijing) 2017; Jesus CRISPR Superstar, a sci-fi -- French title: La Passion du CRISPR (2018).

I love Genomics. Would you rather donate your data, or... your vital organs?

Audio files on this blog are Windows files ; if you have a Mac, you might want to use VLC (http://www.videolan.org) to read them.

Concernant les fichiers son ou audio (audio files) sur ce blog : ce sont des fichiers Windows ; pour les lire sur Mac, il faut les ouvrir avec VLC (http://www.videolan.org).


En France, gouvernance e-santé rime avec Corée ... du Nord

"La santé 2.0 française ne se fera pas par le haut, mais par vous, les startups !" (Jean-Michel Billaut, économiste). 

La Sécu est autorisée à ficher les malades (lire) ... En matière de gouvernance de la e-santé en France, nous allons devenir un sérieux challenger de la Corée ... du Nord. Certes, m'écrit un ami Facebook, cela "fait un bail que la Sécu fiche les malades. Ne serait-ce que pour vérifier qu'un assuré social ne soigne pas aux frais de l’État toute sa famille restée dans le Tiers-Monde. Quelle que soit la pharmacie en France où tu te fais délivrer tes remèdes, y compris pendant tes vacances ou dans un autre quartier, tout cela part depuis longtemps dans des enregistrements associés à ton nom, et c'est tant mieux. C'est aussi grâce à ce genre de fichier qu'un pharmacien a alerté mon père qu'on lui prescrivait deux médicaments ne devant être associés en aucun cas. Je suis par ailleurs émerveillé par la vitesse avec laquelle le Talc Morhange a été identifié comme suspect dans l'affaire de l'hexachlorophène, et avec des informations pourtant aussi vagues et aussi dispersées. Chapeau ! C'est incidemment depuis cette affaire que le dentifrice Signal ne signale plus que ses rayures rouges en contiennent, de l'hexachlorophène." Pour autant ... Si la sphère (ou écosystème) des systèmes d'information en santé était ... truffée de snipers, empêchant les PME et autres startups françaises de venir apporter leur contribution ? Ce n'est pas moi qui parle de "snipers" dans ce domaine, mais le "business angel" Marc Simoncini ...  

J'AI BIEN L'HONNEUR D'INFORMER GOOGLE FRANCE ET CONSORTS QUE LA FONDATRICE DU SITE FOURMI SANTE CENSURE PAR LA SECU A REÇU DES MENACES (elle veut rendre transparents les tarifs pratiqués par les personnels de santé, afin de rendre accessibles ces tarifs aux usagers de la santé AVANT CONSULTATION) : "Je devais e-interviewer Barbara la fondatrice de Fourmi Santé qui devait lancer la chose ... qui m'a dit que la veille elle avait reçu quelques menaces si elle publiait sa mécanique... Et moi les menaces de ce type j'aime pas trop ... d'une façon générale je suis pour la transparence ... il est vrai que dans un système économique 1.0 on préfère la dissymétrie de l'information... mais dans le 2.0 ... il se peut que cela change ... il suffirait de mettre en œuvre un réseau social où les gens publient leurs factures sur tout ce qu'ils payent ... chez le toubib, dentiste, l'avocat, etc... Avec OCR et agrégation/publication/géolocalisation des résultats... cela existe déjà dans le e-commerce ... avec des systèmes comme Workit (déjà passé au Billautshow), shoptimate (bientôt sur le Billautshow) qui permet d'avoir en temps réel les prix d'un machin que l'on veut acheter on line..." Jean-Michel Billaut, économiste. Propos recueillis sur Facebook, 10/11/2012.En Corée du Nord aussi y a des "snipers" ... ok, je sors ...

Santé 2.0, ou e-santé, ou santé et informatique : de quoi parle-t-on, quels sont les enjeux, où est-ce qu'on en est vraiment ? Je vous propose cette petite présentation percutante, par l'économiste Jean-Michel Billaut ... Jean-Michel, merci pour cette présentation ... j'espère que vous nous pardonnerez (un jour ...) de vous avoir harcelé pour la faire au plus vite ;-)


Santé 2.0 from Jean Billaut

Sur le "bioprinting" (imprimer en 3D des organes humains pour les transplanter), cela avance ? Cela sera-t-il réalisable dans 5 ans ? Réponse de l'auteur de la présentation "Santé 2.0", Jean-Michel Billaut :
"Il me semble que 5 ans est un bon horizon pour cela... le marché de la transplantation est énorme ... j'ai vu une statistique : plusieurs dizaines de milliers de personnes aux USA attendent un organe en transplantation 1.0... le fait d'arriver à fabriquer en 3D bio printing des organes va révolutionner ce secteur ... des tas de gens vont pouvoir en bénéficier ... et donc on pourra faire de plus en plus de transplantation ... Impact sur les prix ? Faudra-t-il plus de technicien/chirurgien ?"  

Ben oui le marché de la transplantation est énorme ! Dites cela aux leaders mondiaux de médicaments anti-rejet...

Mon ex-patron chirurgien, qui travaille en Californie, dit qu'ils avancent à Mach 2 ... Faut dire que Steve Jobs, l'ex-patron d'Apple, a veillé aussi à booster ce domaine avant de trépasser ... la transplantation 1.0 n'étant pas la panacée (puisqu'il est mort deux ans après sa greffe du foie) ... Le fils de Steve Jobs étudie d'ailleurs la médecine, à Stanford, avec l'intention de se spécialiser dans le bioprinting ... pur hasard ;-) ... Pour autant, personne encore (sauf les initiés) ne peut dire si le bioprinting d'organes humains se fera pour le rein (l'organe le plus demandé) dans 5 ans, ou moins ou plus ... Il se passe des choses très importantes en Caroline du Nord (à Winston-Salem), au Wake Forest Institute for Regenerative Medicine, mais aussi en Californie à Stanford ... d'ailleurs y a des partenariats entre tous ces centres innovants ... où chacun ne travaille PAS en silo ... Ne pas oublier le Japon, pionnier en médecine régénérative ... et où vont commencer les premiers essais cliniques sur l'homme pour réparer une maladie de la rétine grâce à des cellules souches adultes ...   
==> "The ABC of Organ Engineering": read here.

Aucun commentaire: