Precision Medicine will need to get out of the pharma silo that is based on symptoms


Welcome to the digital era of biology (and to this modest blog I started in early 2005).

To cure many diseases, like cancer or cystic fibrosis, we will need to target genes (mutations, for ex.), not organs! I am convinced that the future of replacement medicine (organ transplant) is genomics (the science of the human genome). In 10 years we will be replacing (modifying) genes; not organs!


Anticipating the $100 genome era and the P4™ medicine revolution. P4 Medicine (Predictive, Personalized, Preventive, & Participatory): Catalyzing a Revolution from Reactive to Proactive Medicine.


After low-cost airlines (Ryanair, Easyjet ...) comes "low-cost" participatory medicine. Some of my readers have recently christened this long-lasting, clumsy attempt at e-writing of mine "THE LOW-COSTE INNOVATION BLOG". I am an
early adopter of scientific MOOCs. My name's Catherine Coste. I've earned myself four MIT digital diplomas: 7.00x, 7.28x1, 7.28.x2 and 7QBWx. Instructor of 7.00x: Eric Lander PhD.

Upcoming books: Airpocalypse, a medical thriller (action taking place in Beijing) 2017; Jesus CRISPR Superstar, a sci-fi -- French title: La Passion du CRISPR (2018).

I love Genomics. Would you rather donate your data, or... your vital organs?

Audio files on this blog are Windows files ; if you have a Mac, you might want to use VLC (http://www.videolan.org) to read them.

Concernant les fichiers son ou audio (audio files) sur ce blog : ce sont des fichiers Windows ; pour les lire sur Mac, il faut les ouvrir avec VLC (http://www.videolan.org).


Voici venir la cyberchirurgie. Késako ??

On connaissait déjà la chirurgie robotique (assistée par ordinateur), qui permet d'opérer en mini-invasif ... en France, elle est encore peu utilisée ... bien qu'implantée dans une trentaine d'hôpitaux et cliniques depuis quelques années ...C'est la Rolls de la chirurgie (gynéco, urologie) et cela coûte cher ... trop cher pour notre système de santé vétuste et 1.0 ... Et pourtant, c'est la chirurgie de demain ...

  

Ce qui suit n'a donc rien d'étonnant, car c'était prévisible depuis le début des années 2000 aux USA : voici venir la cyberchirurgie, ou l'on opère des patients à l'aide de la réalité augmentée ... et cela finit par arriver en France ... du moins y pointer le bout de son nez ...
"La Cyberchirurgie est un mélange entre le réel et le virtuel. Un concept qui peut faire peur, pourtant cela sera d’actualité dans les prochaines années. Cette technique permettrait également de réduire l’impact intrusif de certaines interventions.
La Cyberchirurgie devrait être prochainement une réalité. En quelques secondes vous serez projeté dans le film Prometheus, une scène du film montre la scientifique opérée grâce à un ordinateur qu’elle actionne elle-même. Un concept qui peut faire peur, pourtant, le phénomène a déjà commencé à Strasbourg. En moins d’un an, 4 interventions de Cyberchirurgie ont été mises en place. Ces dernières sont une première mondiale et ont permis une opération en harmonisant la robotique et l’imagerie numérique. La réalité augmentée a également été utilisée pour opérer un foie, une réparation d’un œsophage ou une intervention sur un cou grâce à des images 3D. Le chirurgien et fondateur de l’Institut de Recherche contre les Cancers de l’Appareil, le professeur Jacques Marescaux estime que cette chirurgie hybride est le résultat 'de techniques et de spécialités et un mélange d’instrumentalisation, de matériel d’imageries et de robotique'.

Une opération avec la réalité augmentée


Cette Cyberchirurgie est donc l’avenir et depuis une dizaine d’années les progrès sont nombreux. En 2001, il avait opéré une patiente située à Strasbourg via une console robotisée dirigée depuis New York. Sur les 4 opérations réalisées, 3 étaient des premières mondiales. Cette méthode a plusieurs atouts puisque l’intervention sur l’œsophage n’a laissé aucune trace et elle est également précise. La réalité augmentée permet également de déterminer la stratégie opératoire à mettre en place. Désormais, ces interventions se mettent en place, mais selon le professeur dans une dizaine d’années, elles seront récurrentes et tout le monde devrait être opéré de cette manière. Malgré le concept assez atypique, les patients pourraient apprécier la réduction du traumatisme chirurgical et celle de la durée d’hospitalisation.
La Cyberchirurgie permet également au chirurgien d’échanger constamment avec l’ingénieur informatique. Pendant, l’opération, il est donc possible de voir des détails qui restaient invisibles pendant une intervention classique. La personne qui était atteinte d’une tumeur au foie a pu regagner son domicile une semaine après l’acte chirurgical. Le foie était invisible, le chirurgien a donc pu voir tous les vaisseaux sanguins avec une réelle clarté, offrant ainsi une plus grande précision." (Source).

Ancienne employée à Intuitive Surgical Europe, qui commercialise le système de chirurgie mini invasive assistée par ordinateur da Vinci TM (on le voit en action dans la vidéo ci-dessus), j'ai contribué au développement de la chirurgie mini invasive assistée par ordinateur en Europe. Rapide tour d'horizon dans la vidéo ci-dessous ... A cause de leur coût élevé (la faute aux fabricants parfois) et d'une organisation en silos de notre système de santé et de ses acteurs, les nouvelles technologies en chirurgie et en médecine (ce qu'on appelle l'e-santé, c'est-à-dire les systèmes d'information en santé) peinent à se développer ... D'autres pays (USA, Asie etc.) font mieux que nous ... Dans ces pays, de nombreuses PME travaillent dans l'e-santé. Et dans 10 ans ? J'ai posé la question à Jean-Michel Billaut, économiste, spécialiste du numérique (voir son blog ici). Propos recueillis le 07/11/2012 :
"1/ nous aurons besoin de moins en moins de médecins vu que les progrès de l'intelligence artificielle dans ce domaine seront fulgurants (avec notamment le Watson d'IBM qui est déjà en exploitation dans une école/hôpital à NY) ...
2/ le 3D bio printing sera passé dans les mœurs, plus besoin d'avoir de donneurs d'organes 'full' biologiques ...
3/ la génétique/génomique aura fait de tels progrès que nous disposerons d'une médecine préventive, et non plus 'que' réparatrice ... et nous vivrons beaucoup plus longtemps ...
4/ même en bonne santé, les principes vitaux de notre santé seront analysés en temps réel ... grâce à des 'sensors' (capteurs numériques), des réseaux sans fil, du 'big data', du 'cloud', etc. Notre corps va devenir une nouvelle interface...".


La chirurgie assistée par ordinateur en France : bilan et prospective from Cath Coste on Vimeo.

Aucun commentaire: