Precision Medicine will need to get out of the pharma silo that is based on symptoms


Welcome to the digital era of biology (and to this modest blog I started in early 2005).

To cure many diseases, like cancer or cystic fibrosis, we will need to target genes (mutations, for ex.), not organs! I am convinced that the future of replacement medicine (organ transplant) is genomics (the science of the human genome). In 10 years we will be replacing (modifying) genes; not organs!


Anticipating the $100 genome era and the P4™ medicine revolution. P4 Medicine (Predictive, Personalized, Preventive, & Participatory): Catalyzing a Revolution from Reactive to Proactive Medicine.


After low-cost airlines (Ryanair, Easyjet ...) comes "low-cost" participatory medicine. Some of my readers have recently christened this long-lasting, clumsy attempt at e-writing of mine "THE LOW-COSTE INNOVATION BLOG". I am an
early adopter of scientific MOOCs. My name's Catherine Coste. I've earned myself four MIT digital diplomas: 7.00x, 7.28x1, 7.28.x2 and 7QBWx. Instructor of 7.00x: Eric Lander PhD.

Upcoming books: Airpocalypse, a medical thriller (action taking place in Beijing) 2017; Jesus CRISPR Superstar, a sci-fi -- French title: La Passion du CRISPR (2018).

I love Genomics. Would you rather donate your data, or... your vital organs?

Audio files on this blog are Windows files ; if you have a Mac, you might want to use VLC (http://www.videolan.org) to read them.

Concernant les fichiers son ou audio (audio files) sur ce blog : ce sont des fichiers Windows ; pour les lire sur Mac, il faut les ouvrir avec VLC (http://www.videolan.org).


Maladie "génétique" du foie en pédiatrie : un traitement en alternative à la transplantation ?

"Une thérapie innovante récompensée pour les patients atteints d’une cholestase 'génétique' grave, la 'cholestase intrahépatique progressive familiale de type 2' :  

"En novembre dernier, le Dr Emmanuel Gonzales, chef de clinique-assistant dans le service d’hépatologie et de transplantation hépatique pédiatriques du Professeur Emmanuel Jacquemin à l’hôpital Bicêtre (AP-HP) a reçu, pour ses travaux sur le transporteur hépatique  des acides biliaires BSEP*, le 'Pediatric Research Award 2012' de l’American Association for the Study of Liver Diseases (Congrès mondial des maladies du foie de l’adulte et de l’enfant). Le point sur cette étude.  

Créé il y a plus de 40 ans par le Pr Daniel Alagille, le service d’hépatologie et de transplantation hépatique pédiatriques de l’hôpital Bicêtre (AP-HP) a été le premier service au monde à prendre en charge exclusivement les maladies du foie de l’enfant.  

L’activité de soin du service consiste à diagnostiquer ces maladies, rares et fréquemment héréditaires, pour pouvoir ensuite les traiter. La transplantation du foie est souvent le traitement de référence de ces maladies mortelles, pour la plupart d’entre elles.  Depuis le début de l’activité de transplantation hépatique pédiatrique initiée sous l’impulsion du Pr Olivier Bernard à l’hôpital Bicêtre en 1986, plus de 1000 transplantations hépatiques y ont été réalisées et environ 90% des enfants survivent grâce à celle-ci.  L’activité de recherche du service menée par le Pr Emmanuel Jacquemin, a été de comprendre les mécanismes de ces maladies du foie, en identifiant les gènes en cause et en étudiant leur fonction. Ces travaux de recherche ont pour objectif idéal de proposer un traitement médical adapté, alternative possible à la transplantation hépatique.

Le travail du Dr Gonzales porte sur l’étude du transporteur hépatocytaire des sels biliaires, BSEP, une protéine mutée chez les patients atteints de cholestase intrahépatique progressive familiale de type 2 (PFIC2). La PFIC2 est une maladie héréditaire, sévère dès les premiers mois de vie et souvent mortelle pendant l’enfance. Initialement, elle était dénommée maladie ou syndrome de Byler. Dans cette maladie, les sels biliaires qui ne peuvent pas être transportés du foie vers la bile par la protéine BSEP, engorgent le foie et le détruisent progressivement. L’expérience menée par le Dr Gonzales au sein de l’équipe du Pr Jacquemin (unité de recherche INSERM 757), a consisté à reproduire in vitro dans une lignée cellulaire (similaire aux cellules hépatiques) les anomalies génétiques identifiées chez les patients (mutation de type faux sens) et à étudier la localisation et le fonctionnement de BSEP muté. Il est apparu que la protéine mutée anormale ne se situait pas au bon endroit de la cellule hépatique et ne pouvait donc pas exercer ses fonctions correctement. Les travaux ont montré que l’utilisation de drogues chaperones permettait dans une proportion importante des cas de relocaliser les protéines mutées au bon endroit de la cellule hépatique, leur permettant ainsi d’exercer leur rôle, au moins en partie. Une de ces drogues, le 4-phénylbutyrate, bénéficiant d’une autorisation de mise sur le marché, a pu être proposée puis administré aux patients pour lesquels un effet positif avait été observé in vitro.

'Ce traitement permet d’améliorer considérablement le quotidien des patients qui pourraient, on l’espère, ainsi échapper à la transplantation hépatique. A ce stade, l’expérience a été menée sur 4 enfants et jeunes adultes âgés de 10 à 22 ans et l’amélioration est significative. Les travaux se poursuivent pour confirmer ces résultats préliminaires et proposer d’autres types de thérapies médicales  innovantes. Il s’agit d’une expérience de médecine personnalisée, qui ouvre de nombreuses perspectives de recherche et d’applications' explique Le Professeur Jacquemin.

* Bile Salt Export Pump : principale pompe d’exportation des sels biliaires du foie dans la bile."

Source : http://lewebzine.aphp.fr/une-therapie-innovante-recompensee-pour-les-patients-atteints-dune-cholestase-genetique-grave-la-cholestase-intrahepatique-progressive-familiale-de-type-2/

Aucun commentaire: